29 juin 2017
Une 40e campagne pour la Fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe
Par: Rémi Léonard
Mgr François Lapierre en compagnie des sœurs Jeannette Dugré, Monique Mathieu, Claudette Jacques, Monique Duhamel, Françoise Boulais, Ginette Vallières, Pauline Vertefeuille, et de l’économe diocésain Denis Charpentier. Photo courtoisie

Mgr François Lapierre en compagnie des sœurs Jeannette Dugré, Monique Mathieu, Claudette Jacques, Monique Duhamel, Françoise Boulais, Ginette Vallières, Pauline Vertefeuille, et de l’économe diocésain Denis Charpentier. Photo courtoisie

La campagne de financement de la Fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe bat actuellement son plein, avec l’ambitieux objectif de recueillir 300 000 $ pour souligner son 40e anniversaire.

Publicité
Activer le son

L’implication déterminante des communautés religieuses de Saint-Hyacinthe à la fondation a été reconnue par le diocèse, qui avait préparé une belle surprise aux représentantes des Sœurs de Sainte-Marthe, des Sœurs de Saint-Joseph et des Sœurs de la Charité en leur remettant des gerbes de fleurs. Leur « extrême générosité » permet chaque année de remplir une bonne partie de l’objectif, a-t-on félicité.

Les sommes recueillies durant la campagne serviront à appuyer les activités de catéchèse à travers tout le diocèse afin de « prendre soin des jeunes pousses », a imagé le curé Pierre Cordeau en parlant des jeunes qui choisissent de donner une place importante à la religion dans leur vie. Sans compter les adultes baptisés qui souhaitent « redécouvrir la foi et la vie en église », a-t-il ajouté.

Intervenante sur le terrain, l’animatrice diocésaine Stéphanie Bernier a témoigné de son expérience avec les adolescents à l’école secondaire Saint-Joseph. Oeuvrer auprès des jeunes, en les amenant vers la formation à la vie chrétienne, « c’est s’inviter chez l’autre, être les étincelles qui vont les éveiller », a-t-elle décrit.

Jean-Baptiste Blais a lui-même suivi ce parcours dans le passé. Auparavant peu religieux, son apprentissage s’est avéré une « expérience positive de reconnexion spirituelle », a-t-il témoigné. Tellement qu’il est maintenant devenu aide-catéchèse.

L’engagement de plusieurs personnes d’exception envers la Fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe a également été reconnu, particulièrement ceux qui ont occupé la présidence d’honneur dans les dernières années, comme Normand Laurin, Alain Chalifoux, Pierrette Guérin Lussier, Claude Marchessault et Huguette Corbeil. Cette année, la fonction est allée à nul autre que Mgr François Lapierre, pour qui la campagne actuelle représente un « moment de dynamisation de la vie de notre Église ».

image