29 mars 2018
4e édition de la Journée de l’emploi
Une activité courue par les chercheurs d’emplois et les employeurs
Par: Jean-Luc Lorry
Monique Litalien a apporté son CV à Sylvain Roy, conseiller principal en ressources humaines à la Ville de Saint-Hyacinthe, pour postuler sur un poste d’agent de bureau.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Monique Litalien a apporté son CV à Sylvain Roy, conseiller principal en ressources humaines à la Ville de Saint-Hyacinthe, pour postuler sur un poste d’agent de bureau. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Isabelle Champoux, conseillères en ressources humaines à l’usine Saputo de Saint-Hyacinthe avait une dizaine d’emplois à offrir.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Isabelle Champoux, conseillères en ressources humaines à l’usine Saputo de Saint-Hyacinthe avait une dizaine d’emplois à offrir. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Lors du salon annuel de l’emploi, qui se tenait le 22 mars au Pavillon La Coop, les chercheurs d’emplois avaient le choix parmi 1 350 postes disponibles.

Publicité
Activer le son

Au terme de cette 4e édition de la Journée de l’emploi, les organisateurs ont comptabilisé plus de 1 150 visiteurs.

Cette année, 48 employeurs étaient présents pour offrir des opportunités d’emploi et présenter leur entreprise.

« Il s’agit d’un record de participation avec 20 employeurs de plus que l’an dernier. L’achalandage et les commentaires des participants confirment que la Journée de l’emploi est devenue un rendez-vous annuel qui répond clairement aux attentes des employeurs et des chercheurs d’emploi », a commenté Charles Fillion, directeur associé à la MRC des Maskoutains.

Au kiosque de la Ville de Saint-Hyacinthe, Sylvain Roy, conseiller principal en ressources humaines, accueillait les personnes intéressées à occuper les emplois offerts à la municipalité. 

« Je recherche un emploi à la suite d’une mise à la retraite forcée. Je suis intéressée par le poste d’agente de bureau à la Ville de Saint-Hyacinthe », a indiqué en entrevue au COURRIER, Monique Litalien.

Pour cette activité, l’organisme Forum 2020 avait planifié la visite de personnes immigrantes venues en autobus de Montréal. 

Originaire de la Côte d’Ivoire, Marie-Dominique Amiepo est arrivée au Québec il y a trois mois avec en poche le statut de résident permanent. « J’ai quitté l’Afrique pour trouver un emploi ailleurs. Je recherche un poste au service à la clientèle », a précisé Mme Amiepo. 

Première participation

Ce salon de l’emploi représentait une première pour l’entreprise Airboss d’Acton Vale et pour l’usine Saputo de Saint-Hyacinthe.

« Avant, c’était les chercheurs d’emplois qui venaient cogner à la porte des entreprises. Aujourd’hui, ce sont les employeurs qui vont à leur rencontre », a observé Gilles Simard, ex-directeur des ressources humaines d’Airboss qui était venu prêter main-forte à son ancien patron.

À l’usine Saputo de Saint-Hyacinthe, une dizaine d’emplois étaient à pourvoir comme des postes d’opérateurs. « Nous sommes en pleine expansion. Il y a trois ans, nous étions 65 employés. Maintenant, l’usine regroupe 175 salariés », nous a mentionné Isabelle Champoux, conseillère en ressources humaines chez Saputo Produits laitiers Canada. 

Les principaux organisateurs de cette Journée de l’emploi sont Développement économique de la MRC des Maskoutains et le Centre local d’emploi (CLE) de Saint-Hyacinthe. 

image