23 mai 2013
Alouettes de Montréal
Une adaptation à prévoir pour tous
Par: Maxime Prévost Durand
« Il y aura du gros changement cette année », estime Luc Brodeur-Jourdain.

« Il y aura du gros changement cette année », estime Luc Brodeur-Jourdain.

Le Maskoutain Luc Brodeur-Jourdain se montre très enthousiaste à l’aube de sa cinquième saison avec les Alouettes de Montréal, une saison où joueurs et entraîneurs traverseront une période d’adaptation.

Publicité
Activer le son

Avec l’arrivée d’un tout nouveau personnel d’entraîneurs dans le clan des oiseaux, mené par Dan Hawkins, venu succéder à Marc Trestman, l’équipe devra passer par une période d’ajustements afin que tous se familiarisent avec les nouvelles stratégies.

« Il y aura du gros changement cette année. On aura un tout nouveau livre de jeux, indique le joueur de centre de la ligne offensive. Il y a une petite insécurité à ce niveau-là, on devra s’y adapter rapidement. Mais j’ai confiance en nous, nous avons un très bon groupe de joueurs. »Les joueurs ne seront pas les seuls à devoir s’adapter, Dan Hawkins n’ayant jamais travaillé dans le football canadien par le passé. Il le reconnaît lui-même, il y a de grandes différences entre le football joué au Canada et le football aux États-Unis. « Les entraîneurs aussi devront s’ajuster, c’est tout nouveau pour eux. Ils devront composer avec le contexte professionnel de la LCF, se familiariser rapidement avec le jeu canadien et on ajoute à cela qu’ils arrivent dans un milieu francophone », poursuit Brodeur-Jourdain.Le défi sera intéressant pour cette formation qui tentera de venger une défaite crève-coeur de 27-20 survenue en finale de l’Est l’an dernier aux mains des Argonauts de Toronto.

Fin prêt

À quelques semaines du début du camp d’entraînement des Alouettes, le 1 er juin à l’Université Bishop’s, le footballeur de 30 ans se sent fin prêt à retourner sur le terrain.

« Si on compare ma condition physique actuelle à la condition dans laquelle j’étais lorsque je me suis présenté au camp l’an dernier, je suis en avance dans mes entraînements. Je me sens prêt pour cette prochaine saison. »Brodeur-Jourdain, tout comme les autres joueurs des Alouettes, se doit d’arriver dans la meilleure forme afin de montrer aux nouveaux entraîneurs tout ce dont il est capable. « Ça nous ramène presqu’au point où l’on était des recrues, illustre Brodeur-Jourdain. Ils n’ont vu aucun de nous par le passé, ils nous regardent tous de la même façon, ils analysent notre façon de travailler. On se doit d’arriver dans la meilleure forme. »La saison des Alouettes se mettra en branle le jeudi 13 juin au Stade Percival-Molson contre les Tiger-Cats d’Hamilton.

image