15 mars 2018
Tunnel Casavant
Une affiche trompeuse?
Par: Jean-Luc Lorry
Un panneau d’affichage indiquant le financement du futur tunnel ferroviaire du boulevard Casavant Ouest est installé sur le chantier des travaux de construction.    Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un panneau d’affichage indiquant le financement du futur tunnel ferroviaire du boulevard Casavant Ouest est installé sur le chantier des travaux de construction. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une affiche installée sur le chantier de construction du tunnel ferroviaire du boulevard Casavant Ouest suggère que Québec injecte 22,5 M$ dans ce projet représentant un coût total de 33,9 M$. 

Publicité
Activer le son

Une impression inexacte puisque, dans le cadre du Fonds Chantiers Canada-Québec, le gouvernement provincial contribue à la hauteur de 4 M$, tout comme le palier fédéral qui verse un montant similaire. La majeure partie du financement qui représente un montant de 25,9 M$ est assumée par la Ville de Saint-Hyacinthe.

Affiche trompeuse selon Soucy

La députée caquiste de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, qualifie cette affiche de « trompeuse ».
« Il me paraît évident qu’à l’aube des élections, le Parti libéral a voulu masquer le montant de sa contribution en l’intégrant à celle de la Ville de Saint-Hyacinthe, qui elle, est beaucoup plus importante », commente Chantal Soucy en entrevue au COURRIER.

« Il s’agit ici d’une stratégie marketing plutôt malhonnête pour les contribuables maskoutains qui devront assumer la majeure partie de la facture. Je me suis démenée comme le diable dans l’eau bénite pour obtenir ces 4 M$ de Québec. Cette façon de procéder est insultante autant pour les citoyens que pour la Ville », poursuit-elle.

Informé de la pose de cette affiche, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, se dit surpris par le montant affiché. « Dans ce projet, nous avons obtenu 8 M$ des deux paliers gouvernementaux, la différence provient des citoyens de Saint-Hyacinthe », mentionne le maire Corbeil.

Le premier magistrat ne démontre pourtant pas d’empressement à faire rectifier le tir par Québec. « Il faudrait installer une affiche plus grosse [que celle de Québec] indiquant la part de la Ville », propose Claude Corbeil.

Sur l’affiche en question, la seule mention de Saint-Hyacinthe est le logo de la Ville qui est visible en bas à gauche.

Explications de la Ville

À la Ville, on explique le montant affiché de 22,5 M$ par la participation de Québec de 4 M$ additionné à une contribution municipale de 18,4 M$. Sous cette affiche est installée une autre pancarte qui indique la part fédérale de 4 M$. Pourtant, la somme de ces trois implications financières totalise 26,4 M$ et non 33,9 M$ (coût total du projet).

« Les montants ajoutés en dehors du protocole de visibilité entre le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial et la Ville ne figurent pas au montant indiqué sur ce panneau d’affichage », précise Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville.

« La différence entre le coût total de 33,9 M$ et le montant du protocole de subvention de 26,4 M$ est assumée par la Ville [7,5 M$] », complète Mme Massé.

La part de la Ville, qui représente finalement un montant de 25,9 M$, inclut une enveloppe provisionnelle de 1,9 M$ requise par le Canadien National (CN). Cette somme de 1,9 M$ représente l’estimation du CN pour les travaux que l’entreprise chiffre à 33,9 M$ comparativement à 32 M$ pour la Ville.

Rappelons que, pour ce projet de construction, le CN est maître d’œuvre. Toutefois, le directeur général de la Ville est autorisé à approuver les prix soumissionnés avant l’adjudication des contrats par le CN. 

image