16 août 2012
Union citoyenne du Québec
« Une alternative fédéraliste aux libéraux »
Par: Maxime Prévost Durand
Thomas Gagné, candidat pour l'Union citoyenne du Québec dans le comté de Saint-Hyacinthe.

Thomas Gagné, candidat pour l'Union citoyenne du Québec dans le comté de Saint-Hyacinthe.

Ce n’est pas le choix qui manquera sur le bulletin de vote le 4 septembre. Thomas Gagné entre lui aussi dans la course à Saint-Hyacinthe sous les couleurs de l’Union citoyenne du Québec.

publicité

Âgé de 25 ans, responsable de la gestion d’une usine de filtration d’eau à Saint-Liboire depuis cinq ans et résident de Saint-Liboire depuis quelque temps, Thomas Gagné est l’un des 25 candidats de l’Union citoyenne du Québec (UCQ).

Ce nouveau parti, officialisé le 15 juillet 2012, découle de la démission d’Alexis Saint-Gelais à titre de président de l’exécutif libéral de Jonquière. Ce dernier agit à titre de porte-parole et fondateur de l’UCQ, un parti dit progressiste et fédéraliste.« On pourrait dire qu’on est l’alternative fédéraliste des libéraux. Souvent les gens frustrés des libéraux se tournent vers le PQ, même s’ils ne sont pas pour autant en accord avec leur programme. Maintenant, ils ont un autre choix correspondant mieux à leurs idées », affirme Thomas Gagné.Le candidat se dit préoccupé par les gaz de schiste et par la question écologique. C’est aussi sans pancarte, pour des raisons budgétaires évidentes et par souci écologique, qu’il fera campagne.Une campagne qu’il mène en alternance avec son travail à temps plein. « C’est une tâche difficile, mais je le fais avec beaucoup de plaisir. J’adore aller rencontrer les gens. Certaines personnes disent qu’elles voteront pour moi, c’est très encourageant. »Pour suivre les activités du candidat de l’UCQ, il est possible de le trouver sur Twitter (@ThomasUCQ) et sur Facebook (Thomas Gagné UCQ).

image