2 janvier 2020
Commission scolaire de Saint-Hyacinthe
Une amélioration continue du taux de diplomation
Par: Le Courrier

La Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) s’est réjouie de constater, par le biais des derniers indicateurs nationaux du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, que son taux de diplomation et de qualification (TDQ) s’est encore amélioré.

Publicité
Activer le son

Alors que le TDQ pour l’année scolaire 2009-2010 était à 64,7 %, il s’est établi à 73,4 % en 2017-2018, soit une amélioration de 8,7 % en neuf ans. De plus, l’écart du TDQ entre les filles et les garçons tend à diminuer.

« En 2009, lorsque la CSSH s’est retrouvée avec un taux de décrochage accablant, les commissaires ont convenu de faire de la réussite et de la persévérance scolaires leur véritable cheval de bataille. L’orientation donnée par le conseil des commissaires a été claire : mettre en place des moyens concrets afin que les élèves réussissent et persévèrent en vue d’obtenir un diplôme ou une qualification. À cet effet, au cours des 10 dernières années, une mobilisation sans précédent s’est organisée autour de la réussite des élèves, tant de la part du personnel de la CSSH que de l’ensemble de la communauté maskoutaine et valoise. L’implication de tout un chacun pour la réussite éducative a eu incontestablement un effet puisque les chiffres parlent d’eux-mêmes », a exprimé le président de la CSSH, Richard Flibotte.

M. Flibotte a précisé que le regard porté sur les 10 dernières années nous porte à croire que la situation continuera de s’améliorer, mais que « les efforts de la CSSH afin d’offrir les meilleurs services éducatifs à la population ne s’atténueront pas ». En guise de rappel, les commissaires ont adopté, à l’automne 2018, le premier Plan d’engagement vers la réussite (PEVR) de la CSSH. Cet outil corrobore l’importance que les commissaires accordent à la réussite et la persévérance.

image