28 janvier 2016
Décès de Michaël Pellerin
Une analyse toxicologique a été demandée
Par: Maxime Prévost Durand
Michaël Pellerin est décédé dans l’incendie du duplex où il habitait le 6 janvier.

Michaël Pellerin est décédé dans l’incendie du duplex où il habitait le 6 janvier.

Les circonstances entourant le décès de Michaël Pellerin restent toujours ­nébuleuses trois semaines après ­l’incendie du duplex dans lequel il habitait, sur le Grand rang Saint-François, à Saint-Pie. Si les ­autorités confirment qu’aucun élément criminel n’a été relevé, une analyse toxicologique a été demandée afin de mettre en lumière ce qui a pu se produire.

« On a fait la demande pour voir dans quel état était la personne au moment du ­décès. Est-ce qu’elle avait consommé une substance? A-t-elle subi un malaise? C’est ce que l’analyse permettra de déterminer », a soutenu ­Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le bureau du Coroner publiera par la suite les résultats des analyses. « De notre côté, l’enquête est terminée et il n’y a pas d’élément criminel [relié à cette histoire] », a-t-elle poursuivi.

Malgré les observations des pompiers et des techniciens en scène d’incendie de la Sûreté du Québec, la cause précise de l’incendie n’a toujours pas été dévoilée. « La cause reste encore inconnue », a conclu Mme Asselin.

L’incendie s’est déclaré vers 16 h 45 le 6 janvier et a causé d’importants ­dommages au duplex. Le corps de ­Michaël Pellerin, 31 ans, a été retrouvé dans sa chambre par les pompiers lors de l’intervention.

image