10 mai 2018
Une année charnière pour le hockey mineur
Par: Maxime Prévost Durand

Avec un nouveau président à sa barre, l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe a connu une année charnière au cours de la dernière saison. Au terme de sa première année de mandat, Francis Morin dresse un bilan positif et jette un regard axé sur le futur.

 

« Ça a été un beau travail d’équipe. Tout le monde a mis la main à la pâte et a poussé dans la même direction », note le président.

Parmi les points dont lui et son équipe sont particulièrement fiers, on retrouve en tête de liste le coût des inscriptions. « Ils font partie des plus bas dans la région, fait-il observer. Ça fait en sorte qu’on est l’association où il y a le plus grand nombre de jeunes qui jouent. » L’an dernier, pas moins de 994 jeunes étaient inscrits à travers plus de 65 équipes au sein de l’AHMSH.

Avec la constante augmentation des coûts de glace ces dernières années ainsi que l’augmentation des cotisations de Hockey Québec, l’AHMSH a subi les contrecoups de ses coûts d’inscriptions bas en enregistrant un budget déficitaire pour une deuxième année consécutive. « Heureusement, on avait un bon bas de laine », soutient M. Morin, soulignant par la même occasion les revenus générés par le Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe et le Festi-Mahg.

Pour ramener l’équilibre budgétaire, l’AHMSH espère connaître une progression et accroître son nombre de joueurs. « On doit grossir. Il y a quelques années, on avait 1 050 joueurs, fait remarquer Manon Bisson, agente de bureau à l’AHMSH. Ça fait quatre ans qu’on baisse un peu. On travaille fort pour revenir à 1 000 joueurs. »

Parmi les mesures qui sont prévues pour atteindre cet objectif, l’association a l’intention de tenir pour une deuxième année consécutive une activité portes ouvertes en début de saison. Elle a également dans les plans d’offrir une ligue purement récréative pour le niveau bantam, une catégorie où elle observe son plus haut tôt de décrochage.

« Certains jeunes d’âge bantam sont tannés d’avoir des pratiques de façon régulière et de se déplacer dans la région pour les matchs, donc on s’est dit qu’on pourrait faire une ligue maison. Ce serait comme une ligue de garage, mais pour nos bantams. »

Signe de cette décroissance, la catégorie bantam, dans le simple lettre, est la seule où aucune équipe de Saint-Hyacinthe n’a réussi à se qualifier pour le championnat régional, a indiqué l’AHMSH. Le point encourageant est toutefois que toutes les autres divisions et classes ont compté une formation maskoutaine au championnat régional.

Globalement, les équipes de l’AHMSH ont d’ailleurs connu beaucoup de succès cette saison en couronnant 14 gagnants de tournoi, en plus de voir 13 de ses équipes être finalistes dans les différents tournois présentés à travers la province. En plus de ces succès, les Mousquetaires midget AA ont été couronnés champions de la Coupe Dodge, ce tournoi provincial de fin de saison.

image