16 mai 2013
Assemblée générale annuelle
Une année record, clame le CLD
Par: Le Courrier

C’est le bilan d’une année exceptionnelle que le directeur général du Centre local de développement Les Maskoutains (CLD), Mario De Tilly, a présenté lundi aux représentants du milieu économique régional venus assister à l’assemblée générale annuelle de l’organisme, à la salle Théâtre La Scène.

Publicité
Activer le son

« Économie maskoutaine en 2012 : l’année de tous les records! », affichait le grand écran lorsque le maire de Saint-Hyacinthe et président du CLD, Claude Bernier, est monté à la tribune pour ouvrir l’assemblée. C’était aussi le titre de l’édition spéciale du Technopolitain – le bulletin d’information du CLD – contenant les faits saillants du rapport 2012 de l’organisme.

« La grande région de Saint-Hyacinthe vit l’une des grandes périodes de son histoire. Plus de 267 millions $ ont été investis dans les parcs industriels. C’est un record vieux de 13 ans qui vient d’être battu et qui fait de 2012 la meilleure année de l’histoire maskoutaine en ce qui concerne les investissements industriels, et ce, malgré la crise majeure qu’on a connue dans l’économie », a déclaré M. Bernier.Il devait ensuite déclencher les applaudissements en annonçant que tant le conseil d’administration du CLD que le conseil municipal de Saint-Hyacinthe avaient réitéré récemment leur confiance en Mario De Tilly et son équipe. C’était là, bien sûr, une allusion au dossier publié par LE COURRIER sur les particularités de la gouvernance du CLD et de la Cité de la biotechnologie.

Fin de cycle

Prenant la parole à son tour pour livrer les résultats de la dernière année, Mario De Tilly a expliqué que l’économie de la région maskoutaine entrait en quelque sorte dans une nouvelle phase de son évolution.

« L’année 2012 marque la fin d’un cycle économique plutôt baissier, et c’est lent à repartir », a-t-il admis. Il a souligné à ce propos que la concurrence de pays émergents d’Asie du Sud-est et d’Amérique du Sud était de plus en plus palpable ici.En ce qui concerne les emplois manufacturiers, il a signalé qu’il s’en était créé 485 en 2012 dans toute la MRC, mais qu’en raison des emplois perdus (311 au total), la région avait bouclé l’année avec un résultat net de 174 emplois de plus qu’en 2011, ce qu’il considère comme un très bon résultat. « Ça nous donne un taux de croissance de 1,4 % qui nous démarque du reste du Québec et du Canada », a-t-il soutenu.Parlant des 176 projets industriels lancés en 2012, il a notamment cité l’investissement de 500 000 $ du CLD dans le rachat du Groupe Lacasse et la sauvegarde de 319 emplois à Saint-Pie, l’agrandissement de l’usine Liberté (40 millions $), d’un investissement de 5 millions $ chez Bio Biscuit, des projets d’expansion chez Alliance Boviteq (2,3 millions $), Fer et Métal Dubreuil, de Saint-Dominique (1,2 million $) et l’investissement de 20,2 millions $ par la Cité de biotechnologie dans le nouveau Centre de développement pharmaceutique. « Dommage que les journaux aient vu ça comme une mauvaise nouvelle », a laissé tomber Mario De Tilly.Enfin, il a souligné que le taux de satisfaction des clients du CLD envers l’organisation n’a jamais été inférieur à 91 % depuis 2006. « Si j’avais eu des bulletins comme ça à l’école, ma mère aurait été très contente », a-t-il blagué.

Prix

À la fin de l’assemblée annuelle du CLD, le député de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale, Émilien Pelletier, a invité son collègue de la circonscription de Sanguinet, Alain Therrien, adjoint parlementaire de Jean-François Lisée, ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, à le rejoindre sur scène.

Au nom du gouvernement du Québec, le député Therrien a alors remis le prix Alphonse-et-Dorimène Desjardins au directeur général du CLD Les Maskoutains. Ce prix est décerné à une personne qui s’est illustrée dans sa communauté par son dynamisme et son leadership et dont les réalisations sont reconnues au-delà des frontières du Québec.

image