18 octobre 2012
Accident mortel sur l’autoroute 20
Une autre conductrice de 18 ans perd la vie
Par: Maxime Prévost Durand
Jade Lasnier, 18 ans, de Saint-Simon, a perdu la vie dans un accident survenu sur l'autoroute 20 à la hauteur de Saint-Hyacinthe, le 12 octobre.

Jade Lasnier, 18 ans, de Saint-Simon, a perdu la vie dans un accident survenu sur l'autoroute 20 à la hauteur de Saint-Hyacinthe, le 12 octobre.

Quelques jours seulement après le tragique accident de Saint-Liboire dans lequel une conductrice de 18 ans a perdu la vie, une autre jeune femme du même âge a péri dans un accident survenu sur l’autoroute 20, à la hauteur de la sortie 130 à Saint-Hyacinthe, le 12 octobre.

Publicité
Activer le son

Un peu avant 1 h le matin, Jade Lasnier a perdu la maîtrise de son véhicule dans la bretelle d’accès de la sortie 130 l’amenant en direction est sur l’autoroute Jean-Lesage. Elle est alors entrée en collision avec une camionnette munie d’une remorque.

Mais plutôt que de s’immobiliser sur le côté de la chaussée en attendant les secours, la jeune femme de Saint-Simon, seule dans son automobile, a poursuivi son chemin sur l’autoroute. Pour une raison qu’on ignore, elle s’est toutefois engagée en sens contraire, sur l’autre tronçon de l’autoroute 20.Quelques instants plus tard, sa voiture a percuté un tracteur routier puis un camion cube avant de s’immobiliser pour de bon dans un amas de ferraile. Ces impacts successifs ne lui ont laissé aucune chance. Elle a été éjectée au terme du troisième impact. Son décès a été constaté dès son arrivée au centre hospitalier. Les autres conducteurs impliqués dans ces accidents à la chaîne n’ont subi aucune blessure. « On n’observe que des dommages et bris matériels sur les autres véhicules », affirme Ingrid Asselin de la Sûreté du Québec.L’autoroute 20 en direction est a été fermée sur une distance de deux kilomètres durant toute la nuit. Un enquêteur y a été dépêché afin de tenter de reconstituer les événements, mais aucune cause n’a été avancée jusqu’à maintenant par la SQ.« On a procédé à des vérifications sur le véhicule également. On attend maintenant des prélèvements pour savoir si l’alcool pourrait être en cause. On rencontre aussi des personnes avec qui elle aurait passé la soirée afin d’obtenir plus d’informations. »Pour le moment, la possibilité d’un geste volontaire de la conductrice est écartée.

Hommage sur les réseaux sociaux

Plusieurs proches de Jade Lasnier ont manifesté leur peine sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook.

Ils ont entre autres évoqué les bons moments passés avec la jeune étudiante dans le domaine ambulancier, lui rendant un dernier hommage senti. Plusieurs ont fait part de leur incompréhension. « C’est impossible que ça arrive à une fille invincible à mes yeux » disait l’un d’entre eux. « Je ne réalise toujours pas ton décès, je n’y crois toujours pas » ajoutaient d’autres contacts de la jeune fille. Tous l’ont décrite comme une jeune fille souriante, fonceuse, optimiste, persévérante, un petit boute-en-train.Louis-Philippe Piette, copropriétaire du Sports Expert des Galeries Saint-Hyacinthe où elle a travaillé durant près de deux ans comme caissière, allait aussi en ce sens. « Elle était toujours énergique, toujours souriante et facile d’approche. Jade était vraiment appréciée par les autres employés, raconte-t-il. C’était une fille sportive. Elle était entraineuse et arbitre au basketball. Même si elle ne travaillait plus pour nous depuis deux semaines, elle n’a laissé que de bons souvenirs ici. »Certaines personnes sur Facebook étaient consternées. « En apprenant la nouvelle, c’est comme si mon coeur s’était brisé en mille morceaux. Je manque de mots pour expliquer la douleur ressentie », écrivait l’un de ses proches la journée suivant le violent accident. « Ça nous fait réaliser à quel point la vie est fragile », observait une autre personne. « J’espère que tu n’as pas souffert. »Une liturgie a été célébrée mardi à la chapelle de la résidence funéraire Mongeau.

image