9 août 2012
Une baisse d’achalandage pour le 175 e de l’Expo
Par: Maxime Prévost Durand
Le soleil intense et les manèges ont donné quelques maux de tête aux dirigeants de l'Exposition agricole en 2012.

Le soleil intense et les manèges ont donné quelques maux de tête aux dirigeants de l'Exposition agricole en 2012.

L’Expo a été victime du beau temps. La chose peut paraître étrange effectivement. En fait, ce sont surtout la grande chaleur et l’humidité qui ont nuit au festival agricole. L’achalandage a été lourdement affecté pour ce 175 e anniversaire, les privant de près de 14 000 festivaliers comparativement à l’édition 2011.

publicité

Cette année, 191 636 personnes sont venues à l’Expo. L’an dernier, plus de 205 000 personnes avaient participé aux différentes activités sur le site. « D’habitude les gens nous souhaitent de ne pas avoir de pluie, mais là on a eu trop de journées chaudes et ensoleillées. Les répercussions n’ont pas été très bonnes », relate Karl-André Végétarian, responsable des communications de l’Expo.

Il se ravise immédiatement après, affirmant que le bilan n’est pas si catastrophique. « L’Expo a tout de même connu un franc succès. Si on fait le calcul, c’est près de 17 400 personnes par jour d’activités. Nous avons d’ailleurs connu trois journées record les 26, 27 et 30 juillet. »Le spectacle des Cowboys Fringants en ouverture de festivités a permis à lui seul d’accueillir près de 9 000 personnes. Les artistes locaux ont également attiré de nombreux spectateurs selon M. Végétarian.Les activités à l’intérieur, comme les attelages de chevaux présentés à l’aréna, ont connu un certain engouement, les visiteurs cherchant un endroit pour rester au frais.Aucune extravagance n’a été observée pour ce grand anniversaire, malgré le fait que le budget ait été bonifié d’un demi-million comparativement à l’an dernier, portant le montant total à 3,25 M$.

Des manèges qui font jaser

Quelques festivaliers ont contacté LE COURRIER durant l’Expo pour faire remarquer des arrêts et fermetures fréquentes ainsi que de la négligence des opérateurs des manèges, relevant de la firme Amusement Spectaculaire.

Un incident a d’ailleurs obligé l’entreprise à retirer l’un de ses manèges, Le Ressort. Un jeune garçon est tombé du manège en marche après que l’opérateur ait arrêté le tour plus tôt que prévu. Des secouristes d’Ambulance Saint-Jean sont venus immédiatement à son secours. Aucune blessure grave n’a été subie.Un autre incident serait survenu dans Le Gravitron, alors qu’un enfant serait resté coincé entre deux sièges. Encore là plus de peur que de mal. Le manège a toutefois été fermé quelque temps par mesure préventive pour être inspecté. Il fonctionnait de nouveau lors de notre visite sur le site.« Les manèges sont entièrement gérés par Amusement Spectaculaire. Nous avons eu quelques échos de manèges qui fermaient, mais le tout n’était que temporaire et ils réouvraient après certaines vérifications. Rien de majeur n’était à signaler. Et en ce qui concerne l’incident avec Le Ressort, nous avons eu différentes versions, l’histoire allait dans tous les sens », déclare Karl-André Végétarian.

Terrain de jeu politique

Avec la campagne électorale qui bat son plein, quel meilleur endroit pour se faire remarquer à Saint-Hyacinthe que l’Expo. Pauline Marois a d’ailleurs pris un bain de foule sur le site samedi dernier, accompagnée d’Émilien Pelletier.

Son adversaire, le chef caquiste François Legault, a bien failli aller faire son tour aussi. « Il nous en a fait la demande, il visait davantage le secteur pour enfants où se trouve les jeux gonflables. On lui a dit qu’on n’avait aucun problème à ce qu’il vienne à l’Expo, mais qu’il devait se promener partout sur le site. Nous n’avons pas eu de nouvelles par la suite », affirme le responsable des communications de l’Expo.Louise Arpin, candidate libérale dans Saint-Hyacinthe, a profité du festival agricole fort populaire pour aller rencontrer les électeurs de sa circonscription à quelques reprises, toujours selon M. Végétarian.

Nouveau pavillon pour 2013

Tel qu’annoncé dans LE COURRIER la semaine dernière, un nouveau pavillon sera construit sur le site de l’Expo, grâce aux subventions octroyées pour le projet. Ce nouveau pavillon devrait être prêt à temps pour le 176 e anniversaire de l’Expo. Sa construction devrait se terminer au printemps 2013.

L’échéancier complet n’est pas encore établi. Un conseil d’administration spécial se rencontrera au cours des prochains jours pour se pencher là-dessus. Chose certaine, les trois anciens pavillons présents sur le site de l’Expo seront démolis avant le début de la construction du nouveau bâtiment.

image