6 décembre 2018
Vin Mon Lapin, 2e meilleur nouveau restaurant au pays
Une belle tape dans le dos pour Marc-Olivier Frappier
Par: Olivier Dénommée
Le Vin Mon Lapin a ouvert ses portes en mars dans la Petite-Italie à Montréal. Le Maskoutain d’origine Marc-Olivier Frappier en est copropriétaire et chef exécutif en plus de demeurer impliqué dans les autres établissements de la famille Joe Beef. Photothèque | Le Courrier ©

Le Vin Mon Lapin a ouvert ses portes en mars dans la Petite-Italie à Montréal. Le Maskoutain d’origine Marc-Olivier Frappier en est copropriétaire et chef exécutif en plus de demeurer impliqué dans les autres établissements de la famille Joe Beef. Photothèque | Le Courrier ©

Le succès continue de sourire au Maskoutain d’origine Marc-Olivier Frappier, qui est devenu chef du populaire restaurant Joe Beef il y a déjà six ans. Depuis, l’empire a pris de l’ampleur et d’autres restaurants dirigés par la même équipe ont vu le jour, dont le Vin Mon Lapin, que Marc-Olivier Frappier a notamment fondé avec sa conjointe, la sommelière Vanya Filipovic. Le magazine enRoute, affilié à Air Canada, a récemment classé cet établissement parmi les meilleurs nouveaux restaurants au Canada.

Publicité
Activer le son

Le Vin Mon Lapin n’a vu le jour qu’en mars 2018, mais sa réputation s’est vite forgée dans la Petite-Italie, secteur où Marc-Olivier Frappier vit et où il souhaitait apporter cet esprit chaleureux et festif qu’on retrouve dans les autres restaurants de la famille Joe Beef.

En entrevue téléphonique, il a décrit ce nouveau venu comme étant un peu « dans le même style que Vin Papillon, mais en plus petit [seulement 25 places, aucune réservation!] et inspiré de la Petite-Italie ». Le concept lui sourit puisque le jeune établissement est considéré comme le 2e meilleur nouveau restaurant au Canada, lui donnant une vitrine incomparable auprès des touristes en quête de bonne bouffe dans la métropole. Un seul autre restaurant montréalais (Elena, en troisième place) apparaît dans cette liste.

Évidemment, cette distinction se prend très bien, mais le chef ne travaille pas en fonction de ce qu’il peut remporter. « C’est certain que c’est une tape dans le dos, mais quand j’ouvre un restaurant, je ne le fais pas en me disant que je pourrais être combientième sur une liste. Je tripe dans ce que je fais et les distinctions viennent loin après. » Il insiste surtout sur le fort « sentiment d’appartenance » qui s’est développé avec l’équipe gravitant autour du Joe Beef et qui s’est transposé dans chacun des projets qui ont suivi. Malgré le succès, le chef de 29 ans n’a jamais perdu son humilité ni son désir de s’améliorer, lui qui a ouvert avec ses partenaires un nouveau restaurant en septembre, le McKiernan Luncheonette, sur la rue Saint-Patrick. Une autre adresse qui devrait retenir l’attention au cours des prochaines années!

Survivre à l’apocalypse

Frédéric Morin et David McMillan, deux fondateurs de Joe Beef, ont cosigné avec Meredith Erickson un premier livre très apprécié il y a quelques années, L’art de vivre selon Joe Beef. Ils récidivent avec Survivre à l’apocalypse, un livre de recettes qui pourrait servir lorsque la fin du monde arrivera (!). « Je suis très fier d’avoir participé au développement de ce livre », résume Marc-Olivier Frappier, même si son nom n’apparaît pas sur la couverture du livre contenant 150 recettes.

Avis aux curieux et aux amateurs de bonne bouffe : l’adresse du Vin Mon Lapin est le 150, rue Saint-Zotique Est à Montréal. Arrivez dès 17 h du mardi au samedi puisque le restaurant ne prend aucune réservation!

image