25 mai 2017
Transport collectif
Une belle tentative
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

La Ville de Saint-Hyacinthe a réussi à obtenir que Via Rail améliore son service de transport par train par l’ajout d’un départ vers Montréal le matin et d’un retour en fin de journée, et ce, à partir du 29 mai. C’est une bonne nouvelle et on ne crachera pas sur cette alternative de plus pour rejoindre la métropole et en revenir. 

Mais il ne faut pas partir en peur et crier au coup de génie. On est loin du prolongement espéré de la ligne Mont-Saint-Hilaire. Il ne faut pas confondre le train de banlieue de l’Agence métropolitaine de Montréal (AMT) et le service rapide offert par Via Rail. Ainsi, VIA propose un trajet de 37 minutes entre la gare maskoutaine et la gare de Montréal, avec ce nouveau départ à 7 h 57. Le départ de retour de Montréal vers la technopole est prévu pour 16 h 40. Voilà qui suppose un horaire de travail bien atypique pour lesusagers réguliers. Ils peuvent au mieux faire du 9 à 16 h à proximité de la gare Centrale, ce qui n’est pas le lot de bien des gens vous en conviendrez.

Peu de travailleurs réguliers ou d’étudiants risquent d’être séduits. Encore moins par le tarif proposé. Pour les passages occasionnels aller et retour, un adulte devra débourser environ 45 $ taxes incluses. Une passe couvrant 10 allers et autant de retours est disponible pour environ 218 $ taxes incluses. Deux passes sont donc nécessaires pour couvrir le mois et elles ont une durée limitée de 30 jours. Voilà l’un des irritants majeurs pour les détenteurs d’une passe banlieue, le fait qu’elle devienne inutilisable au bout de 30 jours suivant l’achat. Elles ne donnent pas non plus accès aux autobus, métro et trains de banlieue, contrairement à la carte OPUS de l’AMT. 

À ce compte-là, il serait donc étonnant de voir de nombreux usagers délaisser les autobus du circuit 300 qui font la navette entre Saint-Hyacinthe et Montréal ou le train de banlieue de Mont-Saint-Hilaire au profit du train de Via. Cette offre devrait donc avoir un succès assez limité. C’est peut-être une bonne chose dans l’immédiat, car la problématique du stationnement (encore!) pourrait resurgir avant longtemps. 

Comme la Ville de Saint-Hyacinthe n’a jamais donné suite à son projet de gare intermodale, les usagers du train sont invités à utiliser le petit stationnement de la gare Via Rail ou à stationner sur rue de l’autre côté de la voie ferrée, sur l’avenue Moreau ou la rue Delorme, puis à utiliser le tunnel piéton. Ceux qui connaissent bien le secteur pourront peut-être se débrouiller et trouver une place avec un peu de chance.

Enfin, plusieurs s’encouragent en parlant d’un premier pas intéressant et en se disant que ce service pourra être ajusté, voire bonifié. On le souhaite, mais rien n’est moins sûr. 

Via Rail doit composer avec les horaires du CN et des trains de banlieue, ce qui limite ses possibilités. 

Bref, la Ville de Saint-Hyacinthe a frappé un coup sûr, mais pour le coup de circuit, meilleure chance la prochaine fois.

image