7 janvier 2016
Saint-Hyacinthe sous la neige
Une bonne tempête pour conclure 2015
Par: Benoît Lapierre
Une bonne tempête pour conclure 2015

Une bonne tempête pour conclure 2015

L’année 2015 s’est terminée avec une pelle à la main, en raison de précipitations qui ont laissé 36 cm de neige au sol. Entre le 27 décembre et le 2 janvier, il en est tombé 56 cm au total. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’année 2015 s’est terminée avec une pelle à la main, en raison de précipitations qui ont laissé 36 cm de neige au sol. Entre le 27 décembre et le 2 janvier, il en est tombé 56 cm au total. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les amateurs de sports d’hiver sont en mode rattrapage. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les amateurs de sports d’hiver sont en mode rattrapage. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe reprend pour une deuxième année son programme des rues blanches, limitant l’emploi de sel et d’abrasif dans les quartiers résidentiels. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe reprend pour une deuxième année son programme des rues blanches, limitant l’emploi de sel et d’abrasif dans les quartiers résidentiels. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le mois de décembre exceptionnellement doux qu’a connu la région de Saint-Hyacinthe et tout le sud du Québec s’est terminé d’une façon un peu plus naturelle pour la saison, à la grande joie des amateurs de sports d’hiver.

Cinq jours après une montée record du mercure qui a anéanti tous les espoirs d’un Noël blanc — le thermomètre a grimpé jusqu’à 17˚C le 24 décembre —, la neige est finalement arrivée. La bordée du 29 décembre a déversé sur la région plus de 30 centimètres de neige, annonce le chroniqueur météo Michel Morissette.

« C’était une vraie tempête, et une solide en plus. C’est la plus importante accumulation sur 24 heures depuis celle du 27 décembre 2012 », souligne celui qui surveille les conditions du temps à partir de sa station d’observation située dans le district La Providence.

Selon les données qu’il a recueillies, la tempête du 29 décembre a apporté sur Saint-Hyacinthe un peu plus de 36 cm de neige, en comptant les 6,5 cm tombés dans la journée du 27, à l’approche de cette dépression qui provenait du centre des États-Unis. « Entre le 27 décembre et le 2 janvier, on a reçu 45 cm, puis encore 10 cm le 3 janvier, ce qui donne 56 cm au total », précise le chroniqueur qui inclut dans le calcul 1 cm tombé en novembre.

Le 5 janvier, le sol était recouvert de 29 cm de neige tassée, comparativement à 8 cm seulement le 5 janvier 2015. « L’année dernière, il avait beaucoup ­neigé en décembre, mais tout avait fondu entre Noël et le jour de l’An », rappelle M. Morissette.

À la Ville de Saint-Hyacinthe, tout était prêt pour cette arrivée en force de l’hiver, accentuée par le grand froid qui a suivi la chute de neige du 3 janvier. « Dès les ­premiers flocons, on a entrepris le tassage de la neige et le salage des rues, puis le gros du ramassage a commencé le 30 décembre à minuit. Le tassage et le ­salage ont continué durant les jours ­fériés, puis il y a eu reprise du ramassage dans la nuit du 4 au 5 janvier », a indiqué Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe.

Elle a précisé qu’en date d’hier, le chargement de la neige dans les artères qui doivent être entièrement ­nettoyées avait été complété à 70 %. « En temps normal, il faut quatre jours pour tout ramasser, mais comme nous avons encore reçu 10 cm dimanche (le 3 janvier), il faudra compter neuf jours cette fois-ci. »

Mme Massé a souligné que la fermeture du pont Bouchard avait obligé la Ville à effectuer quelques ­ajustements dans sa façon de mener ses opérations de ­déneigement, des directives qui ont été communiquées à toutes les équipes et aux entrepreneurs au début de ­décembre. Pour le reste, tout se déroulera selon le plan d’attaque mis en place ­l’hiver dernier. Les « rues blanches » des zones ­résidentielles ­demeureront donc sans sel ni abrasif cet hiver, sauf en cas de conditions climatiques particulièrement mauvaises.

image