4 février 2016
900 kilomètres en 54 jours
Une bouteille à la mer ­retrouvée à Terre-Neuve
Par: Jennifer Blanchette | Initiative de journalisme local | Le Courrier
La bouteille à la mer de Charlotte a fait un long périple avant de s’échouer sur une plage de Terre-Neuve.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

La bouteille à la mer de Charlotte a fait un long périple avant de s’échouer sur une plage de Terre-Neuve. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Quelle ne fut pas la surprise de la jeune Charlotte, 7 ans, lorsqu’un homme de Terre-Neuve lui a téléphoné pour l’aviser qu’il avait retrouvé sa bouteille mise à la mer deux mois plus tôt lors d’un voyage à l’île d’Orléans avec ses grands-parents.

Publicité
Activer le son

« Bonjour, je m’appelle Charlotte et je viens du Québec », pouvait-on lire sur le papier roulé et inséré dans une bouteille de boisson gazeuse le 3 août par la jeune résidante de Sainte-Madeleine.

54 jours plus tard, soit le 27 septembre, la famille Bernier a été contactée par un homme habitant à Black Duck Brook, un village de l’île de Terre-Neuve, qui disait avoir trouvé la bouteille de Charlotte échouée sur la plage.

« Nous avons reçu un téléphone en ­anglais d’un homme qui voulait parler à Charlotte parce qu’il avait trouvé sa ­bouteille. Au début, nous ne comprenions pas trop et nous avions un peu ­oublié qu’elle avait mis une bouteille à la mer! », racontent en riant les parents, Évelyne Trempe et Hugues Bernier.

Un peu confus, ils ont rapidement ­raccroché. Puis, les pièces du puzzle se sont mises en place. « J’ai retrouvé ses coordonnées grâce à Canada 411 et nous avons échangé quelques courriels », ­explique la maman, encore stupéfaite du dénouement de cette histoire.

Arborant un sourire gêné devant la ­représentante du COURRIER, Charlotte avoue elle aussi être surprise et surtout « très contente » que sa bouteille ait été retrouvée.

« C’est parce que j’avais vu cela dans un film », ajoute-t-elle quand on lui demande ce qui l’avait inspirée à laisser voguer son message.

Avec beaucoup de gentillesse, le ­Terre-Neuvien, Louis Lecoure, a proposé de remettre la bouteille à la mer pour qu’elle poursuive son périple ou encore de la retourner à Charlotte par la poste. La jeune fille ayant opté pour le second choix, M. Lecoure y a joint plusieurs ­cadeaux à l’effigie de sa province, dont une note manuscrite, un drapeau, un sac, un collier et des roches de la plage sur ­laquelle a été récupérée la bouteille.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que la jeune Charlotte a étalé un à un ses présents sur la table de la cuisine.

La famille estime que le message a ­parcouru près de 900 kilomètres, à vol d’oiseau, en 54 jours. « C’est incroyable que ça n’ait pas bloqué nulle part! », ­s’exclame Mme Trempe.

« Je crois que Charlotte n’est pas consciente de la chance qu’elle a eue que quelqu’un trouve sa bouteille. Elle le ­réalisera sans doute plus tard, en ­vieillissant », estime la maman.

image