23 juin 2016
PHD
Une carrière à reboiser
Par: Rémi Léonard
Une partie des jeunes de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme qui ont participé à la plantation du 27 mai.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une partie des jeunes de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme qui ont participé à la plantation du 27 mai.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Des dizaines de jeunes de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme ont pris part ce printemps à une plantation d’arbres à la carrière de Varennes.

publicité

Ils ont ainsi participé à la renaturalisation de l’endroit, dont le mandat a été confié à l’Opération PAJE, pour partenariat action jeunesse enenvironnement. L’organisme offre aux écoles de faire participer les élèves à des projets environnementaux soumis par des organisations du milieu.

Dans ce cas, c’est l’exploitant de la carrière, l’entreprise Demix Agrégats, qui a mandaté l’Opération PAJE pour remettre dans un état le plus naturel possible cet ancien site d’extraction. Lorsque l’exploitation a été terminée, l’entreprise a remblayé le trou béant pour passer à un autre endroit, mais le terrain restait dénué de végétation. Demix a choisi de fournir le financement et le soutien nécessaire à l’Opération PAJE pour compléter la restauration, explique Patrick Couture, coordonnateur de l’organisme pour la Montérégie-Est.

C’est donc pour « répondre à cette problématique environnementale » que les élèves de Saint-Hyacinthe ont été mis à contribution pour deux semaines de plantations, détaille-t-il. Le dernier des six groupes de la polyvalente a complété le 27 mai le blitz de reboisement qui a permis de planter autour de 750 arbres et un millier d’arbustes sur le site.

À travers le projet, des situations d’apprentissage et d’évaluation sont réalisées par les élèves pour intégrer des éléments du programme scolaire. La plantation couvrait par exemple le concept d’écosystème en biologie et les notions sur les roches et minéraux grâce à une présentation d’un employé de Demix.

L’Opération PAJE s’assure toujours de l’aspect éducatif du projet, question « de relier la matière scolaire au terrain », précise Patrick Couture, convaincu que les élèves apprennent énormément en oeuvrant concrètement pour la réalisation d’un projet.

Le travail de renaturalisation à Varennes est loin d’être achevé puisque Demix s’est engagée pour cinq ans avec l’Opération PAJE. Une fois le projet complété, l’endroit devrait redevenir avec le temps un milieu plus naturel.

image