22 mars 2012
Gala des Apprentis Champions
Une carte de boxe relevée au Centre communautaire Aquinois
Par: Maxime Desroches
Le poids lourd Richard Horth (à droite) sera de la finale de la soirée, samedi, au Centre communautaire Aquinois.

Le poids lourd Richard Horth (à droite) sera de la finale de la soirée, samedi, au Centre communautaire Aquinois.

Les boxeurs de l’école Les Apprentis Champions auront très peu de répit ces prochaines semaines, à commencer par le gala de boxe auquel participeront plusieurs d’entre eux, le 24 mars, dès 19 h 30, au Centre communautaire Aquinois.

Le club maskoutain y accueillera samedi, à l’occasion de sa carte de boxe printanière, des athlètes provenant de l’Abitibi, de la Mauricie, de Montréal et de Québec. Un total de 13 combats de boxe olympique s’y tiendront, dont plusieurs mettront en vedette des pugilistes de la région maskoutaine.

Le double champion canadien, Richard Horth, sera de la grande finale, alors qu’il sera confronté à François Martin, du Club de boxe Orion (Longueuil), chez les 91 kg (poids lourds). Ce duel est prévu pour trois rounds de trois minutes. « Il s’agit d’un défi intéressant pour Richard. Martin est un adversaire coriace qui possède une expérience de 25 combats amateurs. C’est exactement le genre d’opposition qu’il lui faut pour bâtir sa confiance en vue d’une possible participation au Championnat du monde de boxe olympique, en Thaïlande, en novembre. Pour y arriver, il devra impressionner les dirigeants de la Fédération de boxe olympique du Québec et ceux de Boxe Canada. Il doit remporter chacun de ses combats », analyse l’entraîneur-chef des Apprentis Champions, Steve Choquette. Le Maskoutain Samuel Lajoie livrera un combat à l’Abitibien Christopher Drapeau en demi-finale, chez les 56 kg junior. Il s’agira d’une deuxième présence dans l’arène en peu de temps pour Lajoie, qui a tout récemment enfilé les gants contre un ancien champion canadien juvénile dans un combat âprement disputé. « Samuel est un boxeur en pleine ascension. Il a réalisé de beaux progrès dans plusieurs facettes depuis l’an dernier. C’est encourageant de le voir tenir tête à des adversaires de haut de calibre », mentionne Steve Choquette.

D’autres boxeurs locaux

Jean-François André sera de l’autre demi-finale de la soirée, en classe 69 kg senior. Il sera opposé à Éric Beaulieu, également originaire d’Abitibi, un adversaire possédant une vaste expérience de 38 combats sur le ring.

L’ex-champion québécois Gianni Abate (64 kg senior) de même que les actuels champions québécois Tommy Dussault (48 kg cadet) et Anthony Bernier (34 kg) feront également partie du programme. « C’est une occasion idéale pour eux de prouver qu’ils sont prêts à connaître de bons Gants dorés (compétition provinciale de la FQBO qui a lieu à la fin mai, à Québec). La motivation ne devrait pas être dure à trouver, puisqu’ils se batteront devant famille et amis. » Dans le cas de Tommy Dussault, Steve Choquette estime que le meilleur est à venir pour son jeune poulin. « Il est une vedette en devenir. Ceux qui l’ont vu en action à pareille date l’an dernier vont être impressionnés de voir tout le chemin qu’il a parcouru. Tommy est vif et intelligent, en plus de posséder une excellente défensive. Il sera à surveiller. » En plus du gala de samedi, les boxeurs des Apprentis Champions prendront aussi part à des compétitions à Chibougamau, le 31 mars, et à Joliette, le 7 avril. Ils seront aussi de la fin de semaine des Gants de bronze, du 20 au 22 avril.

image