9 juin 2016
Elle participera dans quelques jours à une compétition en Floride
Une cavalière perd sa selle en route vers l’aéroport
Par: Maxime Prévost Durand
Béatrice Boucher espère toujours retrouver sa selle, perdue sur la route le 2 juin alors qu’elle se rendait à l’aéroport. Photothèque | Le Courrier ©

Béatrice Boucher espère toujours retrouver sa selle, perdue sur la route le 2 juin alors qu’elle se rendait à l’aéroport. Photothèque | Le Courrier ©

Quelques heures avant de s’envoler vers la Floride pour s’entraîner et participer à une compétition équestre, la cavalière Béatrice Boucher, de Saint-Dominique, a perdu un élément important sur la route vers l’aéroport : sa selle!

Dans un message lancé sur Facebook et partagé plus de 400 fois, la mère de Béatrice, Isabelle Ouellet, raconte que la selle serait tombée quelque part sur l’autoroute 20, entre la sortie 143 (Saint-Valérien) et l’autoroute 30, ou encore sur le rang Saint-Georges, à Saint-Liboire. Le tout est survenu le 2 juin tôt en matinée, vers 5 h 30.

« La selle se trouvait avec les bagages dans la boîte de la camionnette de style pick-up et la porte a ouvert en chemin. Lorsque quelqu’un nous a avertis qu’elle était ouverte, on a remarqué que la selle, qui se trouvait dans son sac de voyage, était tombée », a-t-elle précisé au COURRIER.

Malgré des recherches sur le rang Saint-Georges et la mise à contribution de Transports Québec sur l’autoroute 20, il n’y a toujours aucune trace de la selle perdue. Il s’agit d’une selle PDS Showtime à l’intérieur d’un sac de voyage au nom de Béatrice. La selle possède un numéro de série.

Béatrice Boucher, athlète identifiée « relève » en dressage par le Programme de développement de l’excellence de Cheval Québec (anciennement la Fédération équestre du Québec), doit participer du 17 au 19 juin à la compétition Gold Coast Summer Solstice, à Wellington, en Floride. Une selle lui sera prêtée pour l’occasion afin de lui permettre de prendre part aux épreuves comme prévu. « Ce n’est pas pareil quand ce n’est pas la tienne, celle avec laquelle tu es habituée. En espérant que Wodka (son cheval) appréciera la selle prêtée », conclut Mme Ouellet.

image