12 janvier 2017
Sélectionnée au sein de l’équipe d’étoiles féminine
Une chance de briller au tournoi pee-wee de Québec pour Éloïse Caron
Par: Maxime Prévost Durand
Éloïse Caron s’aligne habituellement avec les Gaulois d’Antoine-Girouard pee-wee AAA relève, mais fera une incursion au sein d’une équipe d’étoiles toute féminine dans le cadre du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. Photo Courtoisie

Éloïse Caron s’aligne habituellement avec les Gaulois d’Antoine-Girouard pee-wee AAA relève, mais fera une incursion au sein d’une équipe d’étoiles toute féminine dans le cadre du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. Photo Courtoisie

Durant la saison régulière, la Maskoutaine Éloïse Caron s’aligne avec les Gaulois d’Antoine-Girouard pee-wee AAA relève. Elle y est la seule fille. Mais au début février, elle s’alignera au sein d’une équipe toute féminine regroupant les meilleures joueusesde moins de 13 ans du Québec dans le cadre du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

 

Publicité
Activer le son

Cette équipe toute féminine évoluera au sein de la classe AA et rivalisera avec les équipes masculines du tournoi. L’initiative avait été lancée par l’Olympienne Caroline Ouellette l’an dernier et la formule sera répétée lors de la prochaine édition du plus gros tournoi québécois pour cette catégorie.

Éloïse s’est fait remarquer lors de la Célébration hockey Caroline Ouellette, une activité servant de camp de sélection en vue de former l’équipe féminine qui sera représentée à Québec. Quatre équipes étaient formées de joueuses de partout au Québec, puis les meilleures étaient ensuite divisées en deux clubs dans un duel des étoiles. Quelques jours plus tard, l’attaquante maskoutaine recevait une note lui disant qu’elle avait été sélectionnée au sein d’Équipe Québec féminine, qui participera au tournoi pee-wee de Québec.

« J’ai hâte au premier match, on va jouer au Centre Vidéotron », a-t-elle dit, les yeux pétillants, lorsque rencontrée par LE COURRIER. Même si elle est habituée de jouer dans une équipe composée de garçons, Éloïse est fébrile à l’idée de jouer avec d’autres filles. L’équipe comprendra d’ailleurs autant des joueuses issues de la Ligue de hockey féminin de développement du Québec que de la Ligue d’excellence du Québec.

Gaulois

La Maskoutaine de 11 ans en est à sa première saison dans la structure intégrée des Gaulois d’Antoine-Girouard, après avoir joué en classe atome CC et BB les dernières années. Elle fait partie cette saison de l’équipe pee-wee AAA relève, une nouvelle catégorie apparue cette année pour regrouper les joueurs de première année de ce niveau. « Ça va bien. Même si on n’a pas beaucoup de victoires depuis le début de la saison, on a du plaisir », soutient-elle.

Puisque cette nouvelle classe de Hockey Québec ne figure pas parmi celles offertes au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, Éloïse a vu une opportunité de participer malgré tout à la compétition avec l’équipe féminine. « C’est la troisième fois qu’elle participe à la Célébration hockey Caroline Ouellette, indique son père, Nicolas. L’an dernier, elle avait fini 3e meilleure marqueuse, mais elle était trop jeune pour faire l’équipe. Comme elle a 11 ans, elle risque d’y retourner de nouveau l’an prochain. »

Avant de disputer le tournoi de Québec, Éloïse aidera les Gaulois d’Antoine-Girouard lors du tournoi de Saint-Hyacinthe, qui ont disputé leur premier match hier soir. Les Gaulois seront de retour sur la glace du Stade L.-P.-Gaucher demain après-midi, à 13 h, et en soirée, à 17h 30.

image