13 juillet 2017
Résidus domestiques dangereux
Une collecte printanière marquée par une hausse des quantités recueillies
Par: Le Courrier

Lors d’une rencontre du conseil d’administration de la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains tenue récemment, les résultats de la collecte printanière de résidus domestiques dangereux du 27 mai ont été présentés par le directeur général de l’organisme, Réjean Pion. Ce dernier en était très fier puisque cette collecte printanière qui se tenait pour une neuvième année consécutive a connu un vif succès. 

En effet, 1 248 citoyens (1 206 en 2016) se sont présentés au site pour y apporter leurs résidus dangereux, ce qui constitue une hausse d’achalandage de 3,5 % par rapport à l’année dernière et une moyenne de 156 véhicules à l’heure. 

Bien que les résultats finaux ne soient pas entièrement comptabilisés, on peut déjà considérer qu’environ 37 tonnes de résidus domestiques dangereux ont été apportées à cette collecte par les citoyens, comparativement à 31,4 tonnes pour la collecte de mai 2016, soit une hausse importante de près de 18 %. C’est autant de résidus extrêmement nocifs pour l’environnement qui ont ainsi été détournés de l’enfouissement. 

Comme pour les dernières années, les résidus informatiques et électroniques étaient également recueillis lors de cette collecte et 11,1 tonnes de tels résidus ont été récupérés (7,4 tonnes en 2016) pour être recyclées et valorisées dans le respect des principes de développement durable. 

Encore cette année, la Régie a pu compter sur l’implication du magasin Canadian Tire de Saint-Hyacinthe qui lui a remis 15 bons d’achat de 15 $ chacun qui ont fait l’objet d’un tirage parmi les participants à l’activité. 

Bien que la Régie invite la population à se prévaloir en grand nombre de ses collectes annuelles de RDD, elle encourage également les citoyens à utiliser les services permanents et gratuits de récupération de certains résidus domestiques dangereux, notamment les peintures, huiles usées, piles rechargeables et batteries, offerts chez divers commerçants situés sur le territoire. Un bon nombre de municipalités membres de la Régie ont également mis en place un service de collecte des piles usagées, en vigueur tout au long de l’année, dans leurs édifices municipaux. Finalement, il importe également de rappeler que les résidus de peinture et d’huiles usées peuvent être apportés aux écocentres de la Régie chaque fin de semaine.

image