30 août 2012
Écoles secondaires publiques de Saint-Hyacinthe
Une continuité logique pour les élèves
Par: Maxime Prévost Durand

Pour la toute première fois, les trois écoles secondaires publiques de Saint-Hyacinthe offrent à cette rentrée les niveaux de secondaire 1 à 5 dans chacun des établissements. Auparavant, les élèves des écoles Fadette et Casavant devaient faire la transition à la Polyvalente Hyacinthe-Delorme (PHD) pour conclure leur parcours d’études secondaires.

publicité

Le but derrière ce projet est d’abaisser le taux de décrochage scolaire dans les écoles secondaires maskoutaines, un des plus hauts au Québec avec 43 %. « En plus de la transition du primaire au secondaire, les élèves de secondaire 3 de Fadette et Casavant devaient faire une nouvelle transition pour leurs deux dernières années à la PHD. Avec la réorganisation, il y aura un passage de moins à faire. On évite donc d’ajouter un stress aux élèves », explique Yvan Gauthier, directeur général de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe.

Au niveau de l’enseignement, le travail des professeurs risque d’être facilité et plus personnalisé. « Ils pourront faire un suivi plus près avec les autres enseignants de l’école, il devrait donc y avoir un meilleur encadrement », continue-t-il. De plus, les groupes de secondaire 5 seront un peu plus petits qu’à l’habitude. À titre d’exemple, la Polyvalente Hyacinthe-Delorme aura dix groupes d’une trentaine d’élèves, alors qu’à l’école Casavant, les quatre groupes auront en moyenne 27 jeunes et à l’école Fadette, les quatre groupes seront les plus petits avec environ 25 élèves par classe.Les jeunes peuvent alors choisir l’école leur convenant le mieux selon le volet qui les rejoint davantage, que ce soit le sport-études, les arts ou une offre de services complémentaires. La répartition ne se fait donc plus selon un profil territorial, mais bien selon les intérêts et les goûts de chacun.

Consultation

Le processus de consultation sur la question a débuté en 2008. Un comité avait été formé et avait soumis cinq hypothèses à propos de l’avenir des écoles publiques de Saint-Hyacinthe.

À l’automne 2009, une vaste consultation entre les parents et les conseils d’établissement a conduit en février 2010 à la formule que connaissent les écoles Fadette et Casavant présentement. Les adolescents avaient voté dans une proportion de 80 % en faveur de la poursuite des études secondaires dans une même école. L’an dernier, le niveau de 4 e secondaire a fait son apparition à Fadette et Casavant. La transition se terminait hier matin avec la rentrée des jeunes pour tous les niveaux dans les trois écoles secondaires de Saint-Hyacinthe.

image