13 juillet 2017
Une contravention étonnante
Par: Le Courrier
publicité

M. Corbeil,

Je désire porter à votre attention une situation peu ordinaire. J’ai reçu une contravention le 22 juin, par une aide-inspecteur parce que je lavais mon motorisé dans ma cour au moyen d’une chaudière (eau savon) et je rinçais ce dernier avec mon boyau d’arrosage à arrêt automatique.

L’aide-inspecteur m’a infligé une contravention nécessitant mon permis de conduire et tout le tralala d’une contravention digne d’un excès de vitesse ainsi que le prix s’y rattachant (100 $ + 49 $ frais). M. Corbeil, je lavais mon motorisé après une semaine de pluie intense avant de quitter pour un week-end de camping.

Étant un nouveau locataire dans ce quartier depuis janvier 2017, je n’avais pas dans mes poches le fameux règlement des heures impaires, paires et les heures allouées pour laver mes véhicules.

Soit, nul ne doit ignorer la loi… Je l’avoue. Je suis coupable d’une infraction qui m’a valu 149 $.

M. Corbeil, allez-vous avertir vos futurs 10 000 nouveaux venus qui habiteront certes le centre-ville ou tous autres quartiers, de ce règlement no 74 pour lavage d’autos.

Le 22 juin, je n’étais pas fier d’habiter L’ÉPATANTE, L’ACCEUILLANTE, LA SÉDUISANTE ET TOUTES LES ANTES qui ont été vues sur TVA ce printemps pour faire la promotion de ma ville.

M. Corbeil, je vous joins la liste des municipalités qui ont des lois beaucoup moins astreignantes que la nôtre sur le lavage des véhicules. J’ose espérer que ma ville sera plus tolérante envers ces gens qui vont peut-être se joindre à notre municipalité. C’est facile de modifier une loi si on le veut!

M. Corbeil, c’est un pensez-y-bien.

Règlements de lavage de véhicules autour de nous

À Montréal : Le lavage de véhicule est permis en tout temps à la condition d’utiliser un seau ou un boyau d’arrosage muni d’un dispositif à fermeture manuelle.

À Québec : Le lavage d’un véhicule est permis en tout temps à la condition d’utiliser un boyau muni d’un pistolet d’arrosage à fermeture automatique.

À Acton Vale : Le lavage des véhicules est permis en tout temps à la condition d’utiliser un seau de lavage ou un boyau d’arrosage muni d’un dispositif à fermeture automatique.

À Sainte-Madeleine : Le lavage des véhicules est permis en tout temps. Lorsqu’un boyau est utilisé à cet effet, il doit être de type domestique et être muni d’un dispositif d’arrêt automatique, lorsque relâché.

À Varennes : Le lavage des véhicules routiers est autorisé en tout temps, pourvu que le boyau d’arrosage utilisé soit muni d’un dispositif d’arrêt, qui doit être activé lorsque le boyau d’arrosage est inutilisé.

À Drummondville : Le lavage de véhicules routiers est permis en tout temps sur un terrain privé, à la condition d’utiliser une lance à fermeture automatique et de n’utiliser que l’eau strictement nécessaire à cette fin.

À Mont-Saint-Hilaire : Le lavage des véhicules est permis en tout temps, sauf en cas d’avis d’interdiction d’arrosage émis par la Ville ou la Régie intermunicipale de l’Eau de la Vallée du Richelieu, à la condition d’utiliser un seau de lavage ou un boyau d’arrosage muni d’un dispositif à fermeture automatique.

À Saint-Jérôme : En tout temps, il est interdit d’effectuer un lavage extérieur non commercial d’automobiles sans utiliser une lance à fermeture automatique et d’utiliser plus que l’eau nécessaire à cette fin. À noter que le lavage des patios et des murs extérieurs n’est permis que du 15 avril au 15 mai de chaque année.

image