20 novembre 2014
Finale interrégionale juvénile division 2b
Une deuxième conquête en deux ans pour les Pats
Par: Maxime Prévost Durand
Pour une deuxième année consécutive, les Patriotes juvénile division 2b ont remporté la finale interrégionale. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour une deuxième année consécutive, les Patriotes juvénile division 2b ont remporté la finale interrégionale. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Benjamin Messier a été nommé joueur par excellence au terme de la finale. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Benjamin Messier a été nommé joueur par excellence au terme de la finale. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph ont conclu une saison parfaite dimanche après-midi en remportant la bannière de champion de la finale interrégionale juvénile division 2b. Il s’agit d’une deuxième conquête du titre interrégional en deux ans pour l’équipe maskoutaine.

Publicité
Activer le son

La rencontre s’est terminée par le compte de 16 à 13 en faveur des Patriotes, qui étaient opposés aux champions du RSEQ Québec-Chaudière-Appalaches, les Mustangs de Chicoutimi, au parc J.-Y.-Phaneuf de Granby.

Benjamin Messier a été élu joueur par excellence du côté des Patriotes lors de cette finale. Le numéro 22 a conclu la saison de la même manière dont il l’a traversée, c’est à dire en se montrant dominant dans toutes les phases du jeu, étant appelé à jouer à l’offensive (porteur de ballon) et en défensive (secondeur).

De nombreux revirements ont animé cette finale interrégionale. C’est d’ailleurs la cause du pointage si serré, estime l’entraîneur des Pats, Yvon Messier. « On a dominé cette partie. Les revirements ont fait que ça a été une partie serrée. »

Les Patriotes ont échappé le ballon à de nombreuses reprises, en plus de se faire intercepter, mais la défensive est venue à la rescousse chaque fois en arrêtant l’attaque des Mustangs.

À l’inverse, Saint-Joseph a profité de deux revirements pour marquer ses deux seuls touchés de la rencontre, ce qui aura fait la différence au final.

Les Patriotes ont mis du temps avant de se mettre en marche. Tirant de l’arrière 6 à 2 après le premier quart, ils ont vu les Mustangs ajouter sept points dès le début du second quart pour mener 13 à 2.

La remontée

Avant la mi-temps, les Maskoutains ont réduit l’écart en inscrivant un premier touché, sur une course de deux verges. La séquence a débuté à la suite d’un revirement à la ligne de 29 de Chicoutimi. Une course de 25 verges de Benjamin Messier a amené les Patriotes à la porte des buts, une occasion qu’ils n’ont pas ratée.

Au retour du vestiaire, avec un pointage de 13 à 9, les deux unités défensives ont brillé, stoppant chacune les attaques de l’équipe adverse, tenant le fort malgré le danger.

Une interception d’Antoine Roger à la fin du troisième quart a mené au second touché des Patriotes. Dès le jeu suivant l’interception, Charles Beauregard a profité d’excellents blocs pour courir sur une distance de 60 verges, jusque dans la zone des buts, permettant aux Patriotes de prendre les devants 16 à 13 tout en semant l’hystérie chez les très nombreux partisans de l’équipe qui s’étaient rendus à Granby.

Les Mustangs ont tout fait pour revenir de l’arrière, s’approchant dangereusement de la zone des buts de l’ESSJ avec 3 : 30 à écouler au cadran. Devant se contenter d’une tentative de placement sur une distance de 17 verges, les Mustangs ont raté leur meilleure chance de créer l’égalité en jonglant avec la remise pour le botté, un botté qui ne sera jamais venu.

Les Patriotes ont alors repris le ballon et l’attaque a réussi à écouler les dernières minutes jusqu’à ce que l’arbitre signale la fin de la partie.

S’il avait échappé à la fameuse douche de Gatorade la semaine précédente lors de la conquête du titre régional, Yvon Messier y a goûté cette fois-ci.

L’amour, la recette du succès

Pour la deuxième année consécutive, les Patriotes juvénile ont remporté le championnat interrégional division 2b, un exploit qui ne rend pas peu fier les membres de l’équipe. « So proud! Je suis fier de vous les gars », a lancé à ses joueurs l’entraîneur-chef Yvon Messier dans les minutes qui ont suivi la conquête du titre.

« Qu’est-ce qui nous a mené là? », a-t-il posé comme question aux Patriotes, avant qu’ils ne lui répondent tous en coeur « l’amour! ».

Il s’agit d’une troisième conquête du programme des Patriotes de l’école secondaire Saint-Joseph dans une finale interrégionale au cours des six dernières années. En plus du titre de dimanche et celui remporté en 2013, les Maskoutains avaient mis la main sur la bannière en 2009.

image