16 janvier 2020
Tournoi de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe
Une deuxième finale de suite pour le Vert et Noir AAA
Par: Maxime Prévost Durand

Le Vert et Noir de l’école Fadette est reparti avec la médaille d’argent dans la classe AAA. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La prolongation a été nécessaire pour couronner un champion entre le Vert et Noir et les Grenadiers. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pour une deuxième année consécutive, le Vert et Noir de l’école Fadette a atteint la finale de la classe AAA au Tournoi de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe. Au terme d’un match âprement disputé, qui a même nécessité la prolongation, ce sont toutefois les Grenadiers du Lac Saint-Louis qui ont été couronnés au compte de 3 à 2, dimanche soir, au Stade L.-P.-Gaucher.

Publicité
Activer le son

Le Vert et Noir était considéré comme l’une des équipes favorites pour l’emporter puisqu’il trône au sommet du classement provincial dans sa catégorie cette saison. Les Grenadiers les suivent toutefois de près, se trouvant un seul point derrière eux. Et la finale a été un bel exemple de la parité entre ces deux équipes puisqu’elles ont été au coude à coude tout au long de la rencontre.

En retard 1 à 0 après la 1re période, le Vert et Noir a nivelé la marque grâce au filet de Mathieu Tessier en 2e période. Les Grenadiers ont repris l’avance au tout début du dernier tiers, mais Fadette a répliqué à nouveau à peine une minute plus tard sur un effort d’Émile Guité. Les deux équipes ont eu de nombreuses occasions de marquer dans les derniers instants de la rencontre, mais l’impasse est demeurée jusqu’à ce que Nathan Lecompte donne la victoire aux Grenadiers en prolongation.

« Ça a été un très bon match de notre part, mais l’adversaire aussi a été très bon, a souligné l’entraîneur-chef du Vert et Noir, Sébastien Smith, après la finale. On les connaissait sur papier, mais on ne les avait jamais affrontés encore cette saison. Ça a été un match serré avec des occasions de marquer de chaque côté. Un peu plus d’opportunisme aurait peut-être été bon pour nous, mais je suis très fier de ces 17 joueurs-là, avec tout le parcours qu’on a connu dans le tournoi. Tout le monde a travaillé très fort du début à la fin. »

Le Vert et Noir a connu un parcours sans faute pour accéder au match ultime. La formation maskoutaine a enchaîné des victoires de 12 à 1 face aux Gouverneurs de Massey-Vanier, de 3 à 2 en tirs de barrage face aux Corsaires de Pointe-Lévy et de 5 à 2 face au Collège Français de la Rive-Sud, avant de l’emporter 6 à 3 contre le Wild d’Eastern Ontario en demi-finale.

« On a eu un parcours où on devait jouer de mieux en mieux à chaque match. On a eu des adversaires coriaces qui nous ont amenés à nous dépasser et on a relevé le défi chaque fois. Malheureusement, en finale, c’est allé de l’autre côté, mais on a eu du caractère du début à la fin du tournoi », a ajouté Sébastien Smith.

Sur les traces de son frère

Au terme du tournoi, l’attaquant maskoutain Caleb Desnoyers a été nommé le joueur s’étant le plus illustré et le joueur par excellence dans la classe AAA grâce à ses performances tout au long de la compétition.

Le numéro 34 a cumulé quatre buts et trois passes en cinq rencontres, mais il a surtout fait sentir sa présence chaque fois qu’il sautait sur la patinoire. Il est d’ailleurs le meilleur pointeur de la classe pee-wee AAA au Québec cette saison.

En atteignant la finale de la classe AAA avec son équipe, Caleb suivait d’ailleurs les traces de son grand frère Elliot, qui avait aussi été finaliste au Tournoi pee-wee de Saint-Hyacinthe en 2014. Aujourd’hui, il s’aligne avec les Wildcats de Moncton dans la LHJMQ et est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de 17 ans du circuit.

Un autre honneur a été décerné à un joueur du Vert et Noir à la suite de la finale alors qu’Émile Guité, auteur de six buts et quatre passes durant le tournoi, a reçu le titre du marqueur prolifique.

image