17 janvier 2013
CSSS Richelieu-Yamaska
Une directrice générale à l’écoute des patients
Par: Le Courrier
Depuis son entrée en poste le 15 octobre, la nouvelle directrice générale du CSSS Richelieu-Yamaska Lise Pouliot a logé les patients au rang de ses priorités.

Depuis son entrée en poste le 15 octobre, la nouvelle directrice générale du CSSS Richelieu-Yamaska Lise Pouliot a logé les patients au rang de ses priorités.

Dans ses conditions d’embauche au poste de directrice générale du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) Richelieu-Yamaska, Lise Pouliot avait manifesté le désir de rencontrer des patients chaque semaine afin d’entendre leur opinion sur les soins et services dont ils bénéficient, horaire chargé ou non.

« Si l’on ne peut pas tout faire, est-ce que l’on peut faire ce que les patients jugent le plus important », a soulevé Lise Pouliot lors de l’assemblée publique du conseil d’administration du CSSS Richelieu-Yamaska qui s’est tenue le 28 novembre.

Après deux mois aux commandes du CSSS Richelieu-Yamaska, l’ex-directrice générale du CSSS de la Côte-de-Gaspé a déjà tenu sa promesse. Accompagnée du directeur ou de la directrice du programme concerné, du gestionnaire et parfois même du personnel soignant, Lise Pouliot rencontre, chaque semaine, deux patients. « Jusqu’à présent, nous sommes assez fidèles aux rendez-vous. Parfois il s’agit de petites choses, d’autres fois de plus grandes choses. Mais c’est fort intéressant », commente la directrice générale.Des patients de tous les services pourraient être rencontrés par Mme Pouliot afin de partager leurs bonnes et leurs moins bonnes expériences avec le Centre de santé. Parmi ceux-ci, un jeune patient en orthopédie, une nouvelle parturiente, une personne âgée de même qu’un patient en attente d’une opération ont été rencontrés. « On lance les discussions, non pas pour expliquer pourquoi on fait certaines choses, mais plutôt pour entendre le patient nous parler de son expérience. Qu’est-ce qu’il voit que l’on pourrait faire de mieux? […] Et quand on se met dans la peau du patient, on réalise parfois que les décisions que l’on prend ne lui servent pas toujours autant qu’on le souhaiterait », relate-t-elle en s’appuyant d’exemples concrets qui ont été relevés par certains patients.Somme toute, on peut dire que Lise Pouliot n’a pas perdu de temps à enfiler les habits de la direction générale. En plus de prêter une oreille attentive à ce que vivent les patients du Centre de santé, elle a effectué une tournée des installations situées sur le territoire du CSSS Richelieu-Yamaska. Lors de ses visites, elle s’est présentée tant au personnel qu’aux patients présents.

image