7 juin 2018
Olympiades québécoises des métiers et des technologies
Une dizaine de récompenses pour l’EPSH
Par: Rémi Léonard
La quinzaine d’étudiants qui ont représenté l’EPSH aux dernières Olympiades québécoises

La quinzaine d’étudiants qui ont représenté l’EPSH aux dernières Olympiades québécoises

L’École professionnelle de Saint-Hyacinthe (EPSH) a fièrement représenté les Maskoutains aux 15es Olympiades québécoises des métiers et des technologies en revenant avec de nombreuses médailles, dont deux d’or. 

publicité

Plus de 300 jeunes de tout le Québec issus d’un programme de formation professionnelle ou technique ont pris part à cette compétition les 3 et 4 mai à Montréal. Sur place, 15 000 visiteurs sont allés les voir exercer en direct l’un des 38 métiers représentés à ces Olympiades, dont l’objectif premier est de valoriser et de promouvoir les métiers spécialisés en offrant des modèles de réussite à la population, particulièrement aux jeunes.

De l’EPSH, Laura-Élyse Lavallée (assistance, soins infirmiers) et Marie-Soleil Perreault (esthétique) ont particulièrement brillé en remportant la médaille d’or dans leur discipline. Félix Boucher (plâtrage) et Dimitri Lauzière (briquetage) ont quant à eux décroché l’argent. Lucie Hamel (assistance, soins infirmiers), Rémi Mailhiot (briquetage), Pierre-Olivier Blanchette (plomberie) et Nicolas Hardy (plâtrage) ont réussi à monter sur la troisième marche du podium. Jessica Meloche (esthétique) et Maxim Parent (charpenterie-menuiserie) ont également obtenu un médaillon d’excellence pour leur performance. La délégation maskoutaine comptait au total 15 compétiteurs, épaulés par 11 entraîneurs enseignant à l’EPSH.

Dimitri Lauzière et Marie-Soleil Perreault pourront de plus poursuivre l’expérience en participant à la prochaine étape : les Olympiades canadiennes des métiers et des technologies, qui auront lieu à Edmonton en juin.

Les Olympiades constituent un rendez-vous important permettant de valoriser les métiers et les technologies en plus de stimuler l’excellence. Cette compétition permet également aux jeunes participants des différentes régions de se connaître, d’échanger et de rencontrer des employeurs à la recherche de main-d’œuvre spécialisée. 

image