6 octobre 2011
Une dizaine de restaurants à vendre
Par: Le Courrier

Une dizaine des 115 restaurants en affaires sur le territoire de Saint-Hyacinthe s’affichent présentement à vendre sur les annonces en ligne du Conseil commercial du Canada.

Au centre-ville, le restaurant asiatique Le Bamboo, situé sur la rue Saint-Antoine, ainsi que le restaurant de cuisine française L’Auvergne, sur la rue Saint-Simon, sont tous les deux à vendre, tout comme le Resto Concorde, sur la rue du même nom.

Plus au nord, Le Saint Cinnamon des Galeries Saint-Hyacinthe, le restaurant Tutti Frutti, tout près du Walmart, et le Resto St-Christoph, dans le secteur Saint-Thomas-d’Aquin, sont aussi affichés par les agents immobiliers. Toujours dans le secteur Nord, les propriétaires du restaurant La Niçoise, une véritable institution à Saint-Hyacinthe, cherchent preneurs pour leur commerce depuis plus de deux ans. Françoise et Jean-Claude Cinque attendent de trouver la perle rare pour pouvoir enfin prendre une retraite bien méritée. Il y a déjà 30 ans qu’ils opèrent leur commerce, qui est consacré à la restauration et au service de traiteur depuis 1996. « Nous n’avons pas le même bassin de clientèle qu’à Montréal, il ne faut pas se le cacher, a noté Mme Cinque. Depuis la mise en vente, nous n’avons pas rencontré d’acheteurs sérieux. »

Franchise

Parmi les restaurants à vendre se trouve aussi le Crêpes et Gourmets, situé au centre-ville de Saint-Hyacinthe. Ses propriétaires vendent toutefois pour mieux s’établir à Saint-Hyacinthe, puisqu’ils sont à la recherche d’un franchisé qui poursuivrait dans la même veine, au même endroit. Cette vente leur permettrait d’ouvrir une seconde succursale, possiblement en sol maskoutain.-30-

image