4 juin 2020
Repêchage de la LHJMQ
Une dizaine d’espoirs chez les Gaulois
Par: Maxime Prévost Durand

Les attaquants Léo St-Michel et Louis-Philippe Fontaine sont considérés comme les meilleurs espoirs des Gaulois à l’approche du repêchage de la LHJMQ. Photos François Larivière | Le Courrier ©

Une dizaine de joueurs des Gaulois de Saint-Hyacinthe figurent parmi les espoirs promis en vue du repêchage de la LHJMQ, avec en tête de liste les attaquants Léo St-Michel et Louis-Philippe Fontaine.

Publicité
Activer le son

D’après le Centre de soutien au recrutement (CSR), dont la liste est parue au début du mois de mai, Léo St-Michel et Louis-Philippe Fontaine sont les deux joueurs de la formation maskoutaine midget AAA susceptibles d’être sélectionnés le plus rapidement lors du repêchage les 5 et 6 juin. Il est projeté qu’ils soient appelés par une équipe en 2e ronde.

Les trois autres joueurs de 15 ans qui se sont alignés avec les Gaulois la saison dernière, tous des attaquants, sont aussi en bonne position. Matthew Maltais et Alpha Barry sont respectivement identifiés pour être choisis en 3e et en 4e ronde, puis la sélection de Gabriel Pelchat est anticipée entre la 6e et la 8e ronde.

Par ailleurs, les défenseurs Félix Allard et Igor Mburanumwe, tous deux âgés de 16 ans, ont été inscrits parmi ceux dont le nom pourrait être appelé entre les rondes 9 à 12. L’attaquant Xavier Charbonneau, le défenseur Marius Lange et le gardien Thomas Tétreault font aussi partie des joueurs éligibles à ce repêchage.

Un repêchage différent

Ce sera un repêchage bien différent de ce à quoi les joueurs rêvaient puisque la séance de sélection se tiendra virtuellement plutôt que dans un aréna, comme à l’habitude, en raison du contexte actuel. « Ce n’est certainement pas le repêchage qu’ils avaient imaginé il y a quelques années », concède l’entraîneur-chef des Gaulois, Marc-André Ronda.

Le pilote de la formation maskoutaine souligne toutefois que la LHJMQ est la seule ligue junior au pays qui organisait une séance de sélection aussi grandiose, à la manière de la LNH. « En Ontario et dans l’Ouest, ça se passait déjà dans une formule semblable à celle qu’on aura cette année », fait-il remarquer.

Ce repêchage surviendra dans un contexte pour le moins particulier alors que la dernière saison de hockey n’a jamais connu de fin.

« Souvent, en fin de saison et dans les séries, certains joueurs ressortent du lot. C’est le cas pour certains 15 ans qui ont pris plus de temps à s’adapter en début de saison », analyse Marc-André Ronda.

Selon lui, un joueur comme Alpha Barry, qui connaissait d’excellentes séries éliminatoires avant qu’elles ne soient abruptement arrêtées, aurait pu bénéficier de cette visibilité additionnelle en vue du repêchage pour grimper de quelques rangs.

En plus des séries qui n’ont jamais été complétées, le Défi Gatorade a lui aussi été annulé. Ce rendez-vous réunit les 40 meilleurs espoirs en vue du repêchage afin qu’ils puissent s’affronter sur la patinoire au sein de deux équipes créées pour l’occasion.

Le midget espoir et le juvénile D1 aussi répertoriés

En plus des dix joueurs de la formation midget AAA, seize autres évoluant avec la structure intégrée des Gaulois seront éligibles au prochain repêchage de la LHJMQ.

De ce nombre, on compte notamment le défenseur Félix Beauchemin et les attaquants Charles-Édouard Grenier et Loïk Miville, des Gaulois du Richelieu midget espoir, qui pointent entre la 6e et la 8e ronde, selon la CSR.

On retrouve également sur la liste des joueurs éligibles le nom des attaquants Félix Champagne, Maxime Charbonneau, Samuel Larocque, Cédric Pagé et Tyler Sondergaard, des défenseurs Rémi Couture, Edward Handfield et Xavier Trudeau et du gardien Benjamin Launière. Ceux-ci étaient tous avec les Gaulois midget espoir la saison dernière. Les joueurs Hugo Chagnon, Dylan Desforges et William Gemme, du Noir et Or de l’école de Mortagne juvénile D1, y figurent aussi.

image