9 février 2017
Une église qui investit dans ses installations
Par: Rémi Léonard
La coupe officielle du ruban en présence de nombreux fidèles et, au centre, de la députée Brigitte Sansoucy, du pasteur Guy Gosselin, de la députée Chantal Soucy, du maire Claude Corbeil et de l’entrepreneur responsable des travaux, Denis Rivard. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La coupe officielle du ruban en présence de nombreux fidèles et, au centre, de la députée Brigitte Sansoucy, du pasteur Guy Gosselin, de la députée Chantal Soucy, du maire Claude Corbeil et de l’entrepreneur responsable des travaux, Denis Rivard. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le bâtiment du Carrefour chrétien des Maskoutains, bien visible depuis le boulevard Laurier Est à Sainte-Rosalie, apparaît complètement transformé depuis quelques semaines. L’église évangélique a officiellement inauguré le 29 janvier sa nouvelle apparence, aboutissement d’un vaste projet de rénovation et d’agrandissement de près de 1 M$.

Environ 350 personnes, surtout des fidèles, mais aussi des élus qui avaient été invités pour l’occasion, ont pu apprécier la nouvelle allure de l’église et assister à la cérémonie de dédicace de l’édifice.

Les travaux ont permis d’aménager un nouveau hall d’entrée avec une zone d’accueil et d’information et une autre section pour prendre un café et discuter. La façade, auparavant triangulaire en brique, s’est complètement métamorphosée et la scène de la salle principale a aussi été revampée dans le processus.

L’église sera également plus adaptée aux personnes à mobilité réduite. À l’étage, on retrouve des bureaux et une salle de conférence, et au sous-sol des classes agrandies pouvant accueillir une centaine de jeunes.

Le pasteur Guy Gosselin a avoué qu’il s’agissait d’un « vieux rêve » qui se réalisait pour lui. L’idée remonte en effet à plusieurs années, mais c’est en 2015 qu’elle a commencé à se matérialiser avec l’élaboration des plans, puis les travaux ont démarré l’été dernier pour se terminer en décembre 2016.

La réalisation de ce projet d’envergure est une preuve de la vitalité de l’église, d’après Guy Gosselin, et même de tout Saint-Hyacinthe, a-t-il exprimé en faisant référence aux investissements majeurs déployés ailleurs dans la ville, par exemple du côté de l’hôtel et du centre de congrès. « Il y a de la vie à Saint-Hyacinthe », a-t-il clamé.

Si le projet est avant tout matériel, le fondateur du Carrefour chrétien des Maskoutains a soutenu qu’au-delà de l’apparence extérieure, il permettra surtout à l’église de « prendre soin de plus de gens ». Guy Gosselin a en effet l’intention de poursuivre les activités comme le Retour à l’école VIP, grâce auquel de nombreux jeunes reçoivent un sac d’école rempli d’articles scolaires neufs pour la rentrée, ainsi que les paniers de nourriture dont profitent des familles à Noël ou à l’année.

Rappelant « ne jamais oublier Dieu » à travers ses actions, le pasteur a tenu à rappeler à ses fidèles l’importance de valoriser la louange et la prière, les valeurs d’amour, de fraternité et de générosité et l’apport de toutes les générations à la communauté.

image