10 juin 2021
Nouveau programme fédéral en agriculture
Une enveloppe de 165 M$ pour les technologies propres
Par: Jean-Luc Lorry

La ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, accompagnée de l’éleveur Pierre-Luc Lebanc à la ferme Faterra située à Saint-Pie. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ottawa a profité de la Semaine canadienne de l’environnement pour annoncer par la voix de Marie-Claude Bibeau, ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, une enveloppe de 165 M$ destinée à aider financièrement les agriculteurs à intégrer dans leurs fermes des technologies propres.

Publicité
Activer le son

Pour dévoiler les grandes lignes de ce nouveau programme, la ministre Bibeau avait fait le déplacement à Saint-Pie, sur la ferme de Pierre-Luc Leblanc, un éleveur de poulets et de dindons également spécialisé dans les œufs de reproduction.

« Ce nouveau programme cible trois domaines prioritaires : l’énergie verte et l’efficacité énergétique, l’agriculture de précision et la bioéconomie. Le financement annoncé aujourd’hui de 165 millions de dollars appuiera de nombreux projets et aura des répercussions réelles et durables sur l’environnement », a mentionné la ministre Bibeau en point de presse.

Agriculture et Agroalimentaire Canada estime que ce programme, qui sera accessible dès la fin du mois, pourrait réduire jusqu’à une mégatonne de gaz à effet de serre (GES) qui se dégage dans l’atmosphère.

M. Leblanc, également président des Éleveurs de volailles du Québec, a salué cette initiative du gouvernement fédéral. « Ce programme va encourager les producteurs à investir et à innover. Nous voulons améliorer nos bâtiments de ferme admissibles à ce programme pour permettre à nos poulets de voir le soleil. Nous voulons réduire notre consommation d’électricité », a indiqué Pierre-Luc Leblanc, propriétaire de la ferme Faterra, en entrevue au COURRIER.

Lors de notre passage, cette entreprise agricole comptait 20 000 dindons et 100 000 poulets dans ses installations.

Deux volets de financement

Le Programme des technologies propres en agriculture comporte deux volets de financement. Le premier va encourager l’adoption de technologies propres, en priorisant celles qui contribuent à réduire les GES. Les bénéficiaires admissibles auront accès à des contributions non remboursables pour les projets représentant un coût total d’au moins 50 000 $. Agriculture et Agroalimentaire Canada contribuera jusqu’à concurrence de 50 % pour les projets déposés par le secteur privé et jusqu’à concurrence de 75 % pour les organisations sans but lucratif.

L’enveloppe gouvernementale dispose de 50 M$ pour financer l’achat de séchoirs à grains à plus grande efficacité énergétique et de 10 M$ pour alimenter les exploitations agricoles avec de l’énergie propre et ainsi diminuer la consommation de diesel.

Ce volet de financement s’appliquera jusqu’en 2026.

Le second volet soutiendra principalement la recherche, le développement et la commercialisation de technologies propres en agriculture. Les bénéficiaires auront accès à des contributions non remboursables et remboursables pouvant atteindre jusqu’à 2 M$ pour leurs projets. Les coûts seront partagés en parts égales avec le palier fédéral. Ce volet de financement s’étendra sur sept ans.

image