5 mars 2020
Baseball féminin
Une équipe Québec U16 à saveur maskoutaine
Par: Maxime Prévost Durand

Rafaëlle Auger, Lydia Lefebvre, Éliane Thérien et Florence Desautels feront toutes partie de l’équipe du Québec U16 féminine cet été. Photos gracieuseté

Plus du quart des joueuses de la nouvelle mouture de l’équipe U16 féminine du Québec proviendront de la région maskoutaine. Rafaëlle Auger, Éliane Thérien et Florence Desautels, de Saint-Hyacinthe, puis Lydia Lefebvre, de Saint-Liboire, ont toutes été sélectionnées pour s’aligner avec cette formation l’été prochain.

Publicité
Activer le son

Avec cette équipe, elles auront l’occasion de participer au championnat canadien de baseball féminin, à l’Île-du-Prince-Édouard, en plus de rivaliser au sein de la ligue bantam A de Montréal en portant les couleurs du Québec.

Ces quatre joueuses en seront toutes à leur troisième présence au sein d’une équipe provinciale. L’an dernier, Florence et Éliane avaient joué pour une deuxième année avec la formation U14, tandis que Rafaëlle et Lydia avaient déjà fait le saut chez les U16, après une année avec le U14.

Elles répètent ainsi l’exploit réalisé il y a deux ans, lorsqu’elles s’étaient toutes retrouvées au sein de l’équipe Québec U14 féminine, qui venait tout juste d’être créée. Elles étaient devenues par la même occasion les premières joueuses de la région maskoutaine à faire partie d’une équipe provinciale au baseball.

« D’avoir quatre filles de la région Richelieu-Yamaska, qui sont toutes de Saint-Hyacinthe en plus, sur les 14 joueuses sélectionnées avec l’équipe U16, c’est assez hors du commun, soutient Jocelyn Auger, responsable du volet féminin au sein de Baseball Richelieu-Yamaska. Les autres filles de l’équipe viennent pour la majorité de régions différentes. »

Seulement cinq joueuses de la précédente édition de cette équipe U16 laissaient leur place, a ajouté M. Auger. « Elles étaient 13 filles du U14 à batailler pour ces cinq places et deux des filles choisies [Florence et Éliane] sont de Saint-Hyacinthe. C’est spectaculaire. »

Si la région se démarque autant, c’est parce qu’elle forme des joueuses complètes et polyvalentes, estime M. Auger. « Vu qu’il y a peu de filles sélectionnées, ils privilégient celles qui ont un bon bâton, une bonne défensive et qui peuvent lancer. Elles peuvent rarement avoir un seul de ces éléments pour être choisies. »

Trois d’entre elles, Florence, Lydia et Rafaëlle, font notamment partie du programme sport-études de l’école secondaire Fadette. Florence est principalement voltigeuse, tandis que Rafaëlle et Lydia sont lanceuses, en plus d’être respectivement 3e but et voltigeuse. Ces deux dernières sont aussi passées par l’équipe moustique AA à Saint-Hyacinthe, tout comme Éliane, qui se démarque pour sa part à plusieurs positions.

Florence Grenier au camp de développement

Une relève s’installe déjà derrière ce quatuor maskoutain puisque Baseball Québec est aussi venu piger à Saint-Hyacinthe pour son programme du camp de développement en sélectionnant la jeune Florence Grenier.

La Maskoutaine, qui fait aussi partie du programme sport-études de l’école Fadette, est la seule représentante de Richelieu-Yamaska parmi les 22 joueuses sélectionnées. Cela lui permettra de participer à différents camps d’entraînement tout au long de la saison, en plus de se faire valoir afin d’être l’une de celles qui s’aligneront avec l’équipe du Québec U14 au championnat canadien U16.

image