30 août 2018
Hockey midget AAA
Une équipe « très jeune » pour les Gaulois
Par: Maxime Prévost Durand
Les Gaulois présenteront une équipe plus jeune, certes, mais dont le groupe de joueurs sera plus homogène, note l’entraîneur-chef Marc-André Ronda. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Gaulois présenteront une équipe plus jeune, certes, mais dont le groupe de joueurs sera plus homogène, note l’entraîneur-chef Marc-André Ronda. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le visage des Gaulois de Saint-Hyacinthe changera considérablement cette saison. Avec seulement sept joueurs de la précédente édition de retour dans l’alignement pour lancer la nouvelle campagne, la formation maskoutaine repart pratiquement à neuf et présentera une équipe « très jeune ».

Ceci dit, la nouvelle cuvée est prometteuse, soutient l’entraîneur-chef des Gaulois, Marc-André Ronda. « On a un groupe beaucoup plus homogène que l’an dernier. On va avoir quatre bons trios sur lesquels on pourra compter à l’attaque. Ce ne seront pas que trois ou quatre joueurs qui vont transporter l’équipe en marquant des buts, toutes les lignes devraient contribuer. »

L’équipe a somme toute connu uncalendrier préparatoire respectable, avec une fiche de quatre victoires, trois défaites, une défaite en prolongation et une autre en fusillade. Il faut toutefois prendre cette statistique avec un grain de sel, puisque de nombreux changements dans les différentes formations, entre autres les joueurs qui reviennent du junior majeur seulement pour le début de la saison, viennent souvent changer la donne.

Marc-André Ronda ne s’attend d’ailleurs pas à voir son équipe au haut du classement, même s’il croit qu’elle possédera de bons atouts, dont la vitesse de ses joueurs et l’énergie déployée sur la patinoire. « On a une équipe jeune, très jeune même, mais c’est un groupe avec lequel c’est très agréable de travailler », note-t-il.

Les départs et les retours
Le seul attaquant de l’édition 2017-18 de retour dans l’alignement est Alexandre Caron, retranché du camp des Huskies de Rouyn-Noranda il y a environ une semaine. Parmi ceux qui auraient été en âge de revenir dans la ligue midget AAA, Elliot Desnoyers (Wildcats de Moncton), Alexandre Pellerin (Olympiques de Gatineau) et Tommy Bouchard (Armada de Blainville-Boisbriand) se sont tous taillé une place dans la LHJMQ.

Devant le filet, la perte surprise de Charles-Antoine Lavallée a été confirmée à la dernière minute, alors que les Wildcatsont décidé de miser sur les services du cerbère de 16 ans qui a connu un camp du tonnerre à Moncton.

Un vétéran de 17 ans, Édouard Charron, reviendra quant à lui au bercail après une saison passée avec les Élites de Jonquière. La formation saguenéenne avait sélectionné l’attaquant de Sainte-Hélène dans le cadre du repêchage de rééquilibrage de la ligue l’an dernier, puisque les Gaulois ne l’avaient pas mis sur leur liste de joueurs de 16 ans protégés. Le club maskoutain s’est toutefois assuré de le rapatrier cette saison. « On avait besoin de leadership et il a toujours fait partie de la structure des Gaulois. Il a les Gaulois tatoués sur le cœur », souligne Marc-André Ronda.

L’organisation maskoutaine pourra également compter sur l’attaquant Alexis Giguère, qui sera promu avec raison du midget espoir au midget AAA. L’an dernier, il avait été le meilleur pointeur du circuit midget espoir. Les Gaulois accueilleront aussi dans leurs rangs Nathan Gaucher, le petit frère de Jacob qui était cocapitaine de l’équipe l’an dernier.
C’est en défensive que l’on retrouvera le plus de visages connus, alors que William Paré, Mavrick Gauthier et Zachary Racicot reviendront au sein de la formation pour une autre saison.

La saison commence vendredi
Les Gaulois donneront le coup d’envoi de leur saison dès demain dans le cadre de l’ouverture officielle de la saison 2018-19 de la ligue midget AAA. Pour l’occasion, ils rendront visite à leurs rivaux de toujours, les Cantonniers de Magog, lesquels célèbrent leur 40e anniversaire.

Le lancement de cette nouvelle saison surviendra un peu plus d’une semaine après le décès du président de la ligue, Denis Baillargé, qui combattait la maladie depuis quelques années déjà. L’homme de 61 ans était atteint de la fibrose pulmonaire idiopathique.

image