29 décembre 2011
La première Classique hivernale à Saint-Liboire
Une expérience concluante
Par: Maxime Desroches
L'ancien du Canadien, Gilbert Delorme, a procédé à la mise au jeu protocolaire de la Classique hivernale à Saint-Liboire. Il est accompagné du député provincial Émilien Pelletier, Louis Denicourt (Hockey Québec), Natacha Boisvert (directrice marketing de Sogetel), Simon Desautels (Collège Antoine-Girouard), Luc Caouette (directeur de l'aréna Sogetel Martin-Brodeur), et les capitaines Nicolas Roy et Olivier Guertin.

L'ancien du Canadien, Gilbert Delorme, a procédé à la mise au jeu protocolaire de la Classique hivernale à Saint-Liboire. Il est accompagné du député provincial Émilien Pelletier, Louis Denicourt (Hockey Québec), Natacha Boisvert (directrice marketing de Sogetel), Simon Desautels (Collège Antoine-Girouard), Luc Caouette (directeur de l'aréna Sogetel Martin-Brodeur), et les capitaines Nicolas Roy et Olivier Guertin.

Les Éclaireurs AA du Richelieu s’attendaient à une réponse favorable de la population pour la Classique de hockey hivernale organisée, le dimanche 18 décembre, à Saint-Liboire. Mais jamais se seraient-ils doutés que l’activité attirerait plus de 300 hockeyeurs des catégories Magh 1 et Magh 2, et que la journée serait un franc succès au point où plusieurs souhaitent qu’on en fasse un événement annuel.

L’idée de disputer une joute de hockey à la lumière du jour dans une ambiance joviale et rassembleuse, comme le faisaient nos ancêtres, est ce qui a motivé Sylvio Raymond, ainsi qu’un groupe de parents bénévoles des Éclaireurs, à imiter la journée Classique Héritage popularisée par la LNH depuis quelques années.

Or, non seulement les centaines de jeunes hockeyeurs provenant de Saint-Hyacinthe, Marieville, Chambly, Saint-Césaire, Mont Saint-Hilaire, Beloeil, Saint-Basile- le-Grand et Saint-Bruno ont-ils pris part à cette expérience sur glace, mais ils ont aussi pu fraterniser avec la mascotte du Canadien de Montréal, Youppi!, et rencontrer un invité de marque, l’ancien défenseur du Tricolore, Gilbert Delorme. Ce dernier a procédé à la mise au jeu protocolaire du match entre les deux clubs pee-wee AA de la région et s’est montré généreux de son temps durant les festivités. Louis Denicourt, de Hockey Québec, et Simon Desautels, du Collège Antoine-Girouard, étaient aussi de la partie.« La présence des deux représentants du Canadien et celle du Père Noël a plu aux plus jeunes comme aux adultes. On voulait faire de la Classique hivernale une fête du hockey et un bel événement familial. Tous les participants en sont sortis gagnants. De leur côté, les gens des Loisirs Saint-Liboire ont pu faire connaître leur nouvelle infrastructure, l’aréna Sogetel du Centre Martin-Brodeur, à ceux qui n’avaient pas eu l’occasion de le visiter », souligne Sylvio Raymond.Au total, 19 jeunes hockeyeurs liboirois ont reçu des prix de présence, dont certains très convoités. Les organisateurs ont notamment remis un bâton de gardien Sherwood autographié par Martin Brodeur, de même des bâtons de Sidney Crosby et Alexander Ovechkin et des paires de gants.« Les sept associations de hockey mineur visées par la Classique ont tellement bien répondu à l’appel qu’il faudra penser à agrandir l’événement. On a même dû refuser des équipes dans les dernières semaines », admet M. Raymond.Et avec le phénomène de bouche à oreille, il ne faudrait pas se surprendre que la seconde édition dépasse aisément le plateau des 300 hockeyeurs atteint cette année.

image