10 novembre 2011
S.O.S. pauvreté
Une fenêtre ouverte sur les plus démunis
Par: Le Courrier
Les membres du comité <em>S.O.S. pauvreté</em> et de la <em>Coalition du 17octobre</em>, soit Élise Simard, attachée politique au bureau d'Émilien Pelletier; Jubilee Larraguibel; Suzanne Demers; Émilien Pelletier, député de Saint-Hyacinthe; Sébastien Girard; Lucille Beaupré; Jeannette Beaupré; Caroline Céré, conceptrice graphique du recueil <em>Les maux de la pauvreté</em>; Ghislain Lemonde, concepteur du site <em>S.O.S. pauvreté</em> et Mandoline Blier.

Les membres du comité S.O.S. pauvreté et de la Coalition du 17octobre, soit Élise Simard, attachée politique au bureau d'Émilien Pelletier; Jubilee Larraguibel; Suzanne Demers; Émilien Pelletier, député de Saint-Hyacinthe; Sébastien Girard; Lucille Beaupré; Jeannette Beaupré; Caroline Céré, conceptrice graphique du recueil Les maux de la pauvreté; Ghislain Lemonde, concepteur du site S.O.S. pauvreté et Mandoline Blier.

Lors de la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, le lundi 17 octobre, a eu lieu le lancement du site internet S.O.S. pauvreté, réalisé et mis en ligne par le comité maskoutain du même nom.

La mise sur pied de ce site Internet vise trois objectifs, soit de permettre à tous de comprendre la réalité de la pauvreté, de mesurer son étendue et de proposer des moyens d’agir pour lutter contre ce problème de société.

Ce comité est né de l’initiative de l’équipe du bureau du député Émilien Pelletier de Saint-Hyacinthe.« On s’est demandé comment nous pouvions démystifier les préjugés entourant le phénomène de la pauvreté, a avancé Élise Simard, adjointe du député. Le comité de Corporation de développement communautaire était d’accord qu’il fallait agir. Notre choix s’est finalement arrêté sur la création d’un site Internet afin de rejoindre le plus de gens possible. »

Les différents visages de la pauvreté

La pauvreté n’est pas seulement qu’une question d’un manque de volonté. Selon M. Pelletier, la pauvreté n’est pas un choix et elle possède plusieurs visages. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le site Internet diffuse des témoignages de personnes ayant vécu la pauvreté.

« Le site Internet comporte une section “Comprendre” où l’on peut visionner différents témoignages de personnes qui ont vécu ou qui vivent la pauvreté. Les gens peuvent aussi y inscrire des témoignages ou des commentaires », explique Ghislain Lemonde, concepteur du site Internet.La section Comprendre comporte aussi un volet qui publie le recueil réalisé par la Coalition du 17 octobre, intitulé Les maux de la pauvreté. Le site Internet est aussi composé d’une section qui permet de mesurer la pauvreté en effectuant un budget avec les revenus des personnes qui vivent avec une prestation venant du programme d’aide sociale à l’aide d’un outil fourni par la Caisse Desjardins qui calcule le montant à allouer à chaque catégorie de dépenses.S.O.S. pauvreté présente aussi les sections « Agir » et « Évènements » qui permettent, l’un de se renseigner sur les différentes actions que la population peut poser pour prévenir le phénomène de pauvreté et l’autre de s’informer sur les différentes activités qui sont organisées.Selon le concepteur du site, du nouveau matériel sera ajouté au fil du temps.« C’est le début d’un site qui pourra accueillir des statistiques sur la situation de la pauvreté dans la région », a soutenu M. Lemonde.La population est donc invitée à naviguer sur la page officielle www.sospauvrete.org

image