2 mai 2019
Sclérose en plaques St-Hyacinthe-Acton
Une fête des Mères fleurie pour la cause!
Par: Benoît Lapierre

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, et le président d’honneur de la 23e Campagne de sensibilisation fleurie de SEPSHA, Sylvain Gervais, se joignent à Bernadette Caron, trésorière de l’organisme, Chantal Girard, vice-présidente, Annick Daviau, présidente, Michelle Longpré, secrétaire, et à la directrice de SEPSHA, Jacinthe Daigle, pour inviter la population à se procurer des fleurs les 9, 10 et 11 mai aux divers points de vente sur le territoire. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’organisme Sclérose en plaques St-Hyacinthe-Acton (SEPSHA) vient de lancer sa 23e « Campagne de sensibilisation fleurie » auprès du grand public, une invitation à se procurer ses bouquets de fleurs à la fête des Mères afin de le soutenir dans sa mission auprès des victimes de la sclérose et de leurs proches.

Les bénévoles de SEPHA se déploieront sur le territoire du 9 au 11 mai pour donner de l’information sur ce mal toujours incurable tout en offrant à la population une variété de bouquets à 5 $, 10 $, 20 $ et 30 $ et des lots de 30 à 150 œillets multicolores à des prix variant de 50 $ à 150 $. Durant ces trois jours, des équipes seront à pied d’œuvre aux Galeries St-Hyacinthe, au magasin Rona, à l’hôpital Honoré-Mercier, à l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe, au Marché Tradition de Saint-Pie, de même qu’au marché Provigo et à la pharmacie Uniprix d’Acton Vale. Attention : SEPSHA peut aussi se charger de la livraison des fleurs.

Le moment choisi pour tenir cette campagne revêt un caractère symbolique, car les femmes sont trois fois plus nombreuses que les hommes à être atteintes de sclérose en plaques, a signalé la directrice de SEPSHA, Jacinthe Daigle. « Par conséquent, un grand nombre de personnes aux prises avec la sclérose en plaques sont des mères, alors que d’autres, enfants et adultes, ont une mère atteinte de cette maladie. »

Présent au lancement de la campagne fleurie 2019, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a souligné l’importance pour la communauté de pouvoir compter sur une ressource humanitaire comme SEPSHA. « Les dons d’argent aident les organismes à fournir des services de qualité, les chercheurs à trouver des remèdes, les familles à obtenir du répit et, surtout, ils aident les malades à conserver l’espoir de pouvoir vivre le plus naturellement possible », a-t-il déclaré.

Cette 23e Campagne de sensibilisation fleurie de SEPSHA se trouve sous la présidence d’honneur de Sylvain Gervais, directeur du développement commercial à Saint-Hyacinthe Technopole. « Je découvre une équipe tissée serrée qui est très impliquée dans son milieu. Plus on en est près, plus on l’apprécie et je constate que les besoins sont beaucoup plus importants que je le pensais. Oui, les gens sont sollicités pour donner, mais là, ils reçoivent quelque chose en retour », a-t-il souligné au point de presse.

Grâce au soutien financier qu’il reçoit, SEPSHA offre une foule de services à ses 165 membres dans les MRC Acton et Les Maskoutains : aquaforme, art thérapie, yoga, taï-chi, camp de repos, prêt d’équipements adaptés, appui individuel et familial et défense des droits, entre autres choses.

Au sein de son conseil d’administration, SEPSHA compte quelques personnes qui ont reçu elles-mêmes un diagnostic de sclérose en plaques. C’est le cas de la présidente, Annick Daviau, une ex-éducatrice à la petite enfance, de la vice-présidente, Chantal Girard, une ex-éducatrice en psychiatrie, et de la secrétaire, Michelle Longpré. Toutes trois se disent heureuses de pouvoir ainsi échapper à l’isolement dans lequel la maladie les a plongées après avoir mis fin à leur carrière. « Ça m’apporte beaucoup, ça me permet de rester utile à la société », a notamment témoigné Michelle Longpré, une agronome de formation détenant aussi un DEP en cuisine et qui se prépare justement à démarrer une cuisine collective.

On peut se procurer des bouquets en prévente et obtenir tout renseignement sur cette campagne en composant le 450 773-6285.

image