24 mars 2016
Journée de l’emploi
Une formule gagnant-gagnant
Par: Jean-Luc Lorry
Les chercheurs d’emploi ont fait la file devant les kiosques des nombreuses entreprises qui ont participé à la Journée de l’emploi. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les chercheurs d’emploi ont fait la file devant les kiosques des nombreuses entreprises qui ont participé à la Journée de l’emploi. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Journée de l’emploi tenue dernièrement à Saint-Hyacinthe représente une formule gagnant-gagnant pour ­Développement économique de la MRC des Maskoutains (DEM) qui a organisé cette activité à la suite d’un mandat donné par Emploi-Québec.

Publicité
Activer le son

Ce salon de l’emploi a attiré près de 1500 demandeurs d’emploi. En plus de remettre leur curriculum vitae, ceux-ci pouvaient faire valoir leur profil auprès de responsables des ressources humaines des entreprises participantes.

Plus de 700 emplois étaient offerts par les 37 kiosques qui se partageaient un vaste local situé dans une tour de bureaux des Galeries St-Hyacinthe.

Le milieu manufacturier était largement représenté avec la présence entre autres de représentants de ­Bonduelle Amériques, des Viandes ­Lacroix et des Aliments Whyte’s.

Barry-Callebaut

L’usine de transformation alimentaire spécialisée dans le chocolat, Barry ­Callebaut, avait 43 emplois à offrir. Parmi ceux-ci, 40 postes de journaliers étaient à pourvoir dont 30 destinés à des étudiants.

Au total, l’entreprise a reçu 240 curriculum vitae. Les personnes qui se sont ­présentées au kiosque de Barry Callebaut ont reçu une carte leur permettant de postuler sur de futures opportunités d’emplois.

« Ce salon de l’emploi est bien positionné pour nous dans l’année. C’est le seul du genre auquel nous participons parce qu’il a lieu à Saint-Hyacinthe », mentionne Yves Delaney, directeur des ressources ­humaines chez Barry Callebaut.

Au niveau de la main-d’oeuvre, Barry Callebaut occupe le second rang des ­entreprises manufacturières situées dans la MRC des Maskoutains derrière Olymel. Le chocolatier emploie plus de 500 personnes à son usine de Saint-Hyacinthe.

Mission accomplie

Face au succès de l’activité, Charles ­Fillion, directeur associé chez DEM, ­espère que la Journée de l’emploi ­deviendra un rendez-vous annuel. « Les entreprises sont reparties avec des ­curriculum vitae de qualité. Pour nous, c’est mission accomplie », indique avec satisfaction M. Fillion.

La dernière édition remontait à avril 2014 et avait attiré 1530 visiteurs. « Un tel salon permet aux entreprises de réduire de deux à trois semaines le processus de recrutement. Participer à la Journée de l’emploi représente un bon investissement pour un employeur », estime Charles Fillion.

image