19 mars 2015
Une Gazelle ­maskoutaine ­s’envole vers le Maroc
Par: Maxime Prévost Durand
Line Robert (à gauche), en compagnie de sa coéquipière Roxanne Lafrenière, lors d’une formation à San Diego. Photo Courtoisie

Line Robert (à gauche), en compagnie de sa coéquipière Roxanne Lafrenière, lors d’une formation à San Diego. Photo Courtoisie

La Maskoutaine Line Robert s’envole ­aujourd’hui pour se rendre au Maroc où elle participera au Rallye Aïcha des ­Gazelles du 20 mars au 4 avril en ­compagnie de sa coéquipière Roxanne Lafrenière. Malgré la nervosité, ­l’équipage Oasis du Désert a hâte que l’aventure commence.

« Je commence à être très nerveuse, a ­admis Line Robert lors d’un entretien quelques jours avant son départ. Là, c’est vrai, on a franchi le point de non-retour! »

Le Rallye Aïcha des Gazelles célèbre cette année son 25e anniversaire et se veut l’un des rallyes les plus prisés au monde. Pendant une dizaine de jours, les ­nombreux équipages navigueront dans les déserts marocains, tentant de ­parcourir les épreuves sur la plus courte distance possible. Parce qu’au final, ce n’est pas le temps qui compte, mais ­plutôt le kilométrage.

« On a certaines craintes, mais il faut en avoir, croit Mme Robert. Ce qu’on ne veut absolument pas, c’est un bris mécanique. »

En décembre, la paire s’est rendue à San Diego, aux États-Unis, afin de suivre une formation de navigation dans le sable et les dunes. Cet entraînement leur a été très profitable, estime celle qui sera ­derrière le volant du Nissan Navara. « C’est à peine un vingtième de ce qu’on vivra au Maroc, mais ça nous donne une bonne idée de ce à quoi ça peut ressembler. »

Depuis près d’un an, Line Robert et Roxanne Lafrenière ont amassé ­approximativement 35 000 $ dans le cadre de leur campagne de financement, grâce à des nombreux commanditaires et différentes activités promotionnelles, ce qui leur permet de prendre part à cette aventure plus grande que nature.

image