29 juin 2017
La LNI rencontre la LAIT
Une grande soirée pour une grande ligue
Par: Olivier Dénommée
Pour l’occasion, Réal Bossé, à gauche sur l’aire de jeu, affrontera ses collègues de la LNI, dont Pier-Luc Funk et Joëlle Paré-Beaulieu, tous deux à droite. Photo Hugues Bergevin

Pour l’occasion, Réal Bossé, à gauche sur l’aire de jeu, affrontera ses collègues de la LNI, dont Pier-Luc Funk et Joëlle Paré-Beaulieu, tous deux à droite. Photo Hugues Bergevin

Du haut de ses 30 ans d’existence, la Ligue amateure d’improvisation théâtrale (LAIT) peut se vanter d’être une des plus vieilles ligues d’improvisation du Québec, mais aussi une des rares à toujours appliquer les règles imaginées par Robert Gravel et Yvon Leduc en 1977. Pour célébrer cet anniversaire en grand, la LAIT reçoit la Ligue nationale d’improvisation (LNI) pour un match spécial le 1er juillet, qui s’annonce mémorable.

Publicité
Activer le son

Saint-Hyacinthe accueille donc les joueurs Pier-Luc Funk, Salomé Corbo, Joëlle Paré-Beaulieu et Mathieu Lepage au nom de la LNI, alors que la LAIT sera représentée par Michel Charbonneau, Marie-Andrée Corbeil, Louis-Félix Couture, Marianne Lapierre… et Réal Bossé, qui joue au transfuge pour l’occasion. « Je pense que j’ai connu la LAIT avant la LNI, ayant rencontré plusieurs joueurs issus de cette ligue. Ce sont des joueurs de fond qui ont une bonne formation de jeu, et j’ai trouvé que ce serait une bonne idée de me joindre à eux », explique le principal intéressé. 

Le fait que son frère Serge soit directeur général à la Caisse de la région de Saint-Hyacinthe chez Desjardins (justement présentateur de l’événement) fait en sorte qu’il se sente lui-même un peu chez lui ici.

Un feu d’artifice

Réal Bossé n’a que de bons mots pour les improvisateurs de la LNI qu’il s’apprête à affronter en territoire maskoutain. « Ce sont des as de l’impro qui viennent ici », assure-t-il en admettant avoir bien hâte de les rencontrer en mixte, ce qui devrait « donner une saveur particulière » à cette rencontre.

Réal Bossé a aussi hâte de redécouvrir le Maskoutain Christian Vanasse, qui sera au gazou pour l’occasion, lui qu’il a davantage côtoyé comme joueur et animateur à la LNI. « C’est un grand joueur qui est là pour l’histoire, pas le punch, et je n’ai aucun doute qu’il sera un majestueux arbitre, lance-t-il sans hésiter. C’est un arbitre qui aime profondément ce jeu-là. » Il soutient que ce match prévu en pleine Fête du Canada sera la célébration à ne pas manquer. « Le feu d’artifice, ce sera nous. »

C’est à tout un rendez-vous que la population maskoutaine est conviée le samedi 1er juillet dès 20 h au Centre des arts Juliette-Lassonde. Il est encore possible de se procurer des billets au coût de 20 $ pour que la LAIT puisse perdurer encore longtemps. « À 30 ans, la LAIT a atteint une belle maturité. Venez donc l’encourager et découvrir l’improvisation si ce n’est pas déjà fait », conclut l’heureux transfuge. L’animation de la soirée est confiée à Jean-Yves Larougery et Ian Lalonde.

image