15 août 2013
26 e Défi-Vision à l'Autodrome de Granby
Une idée folle qui a fait du chemin
Par: Maxime Prévost Durand
Paul Daraîche et sa fille Katia participeront au 26 e Défi-Vision, demain, à l'Autodrome de Granby. Marc-André Labrosse assurera l'animation de la soirée. Ils sont accompagnés sur la photo de Shirley Kennedy et Jean Royer, de l'organisation du Défi, ainsi que de André Boissonneault, propriétaire de Remoquage Shefford Boissonneault et de Dominic Lussier, propriétaire de l'Autodrome de Granby.

Paul Daraîche et sa fille Katia participeront au 26 e Défi-Vision, demain, à l'Autodrome de Granby. Marc-André Labrosse assurera l'animation de la soirée. Ils sont accompagnés sur la photo de Shirley Kennedy et Jean Royer, de l'organisation du Défi, ainsi que de André Boissonneault, propriétaire de Remoquage Shefford Boissonneault et de Dominic Lussier, propriétaire de l'Autodrome de Granby.

Année après année, le Défi-Vision présenté par la Fondation Mira à l’Autodrome de Granby gagne en popularité auprès des spectateurs, si bien qu’il est devenu l’incontournable de la saison de course.

Près de 6 000 spectateurs remplissent chaque fois les estrades de l’Autodrome de Granby pour assister à cette course folle, où un copilote tente de diriger un pilote aveugle durant dix tours sur la piste de terre battue.

« Il y a une fois dans l’année où l’on remplit complètement les estrades et c’est durant le Défi-Vision. On a beau faire venir les plus grosses classes, des pilotes américains, c’est vraiment le Défi-Vision qui remporte le plus gros succès », indique le Maskoutain Dominic Lussier, copropriétaire de l’Autodrome de Granby.Encore une fois cette année, une quarantaine de bolides seront lancés sur la piste vendredi soir, avec plusieurs personnalités publiques assises dans le siège du copilote. On retrouvera entre autres Georges Laraque, président d’honneur pour une seconde année consécutive, ainsi que l’ancien hockeyeur André Roy, l’ex-joueur de football Étienne Boulay, le boxeur Jean Pascal et le pilote automobile, Alex Labbé.Le chanteur Paul Daraîche jouera aussi le rôle de copilote. La pilote du bolide dans lequel il se trouvera? Sa propre fille, Katia, qui bénéficie des services de Mira, étant non-voyante. « Ça fait plusieurs années que je veux participer à ce défi avec elle. Je sais que c’est un des rêves des non-voyants que de pouvoir conduire », a-t-il soutenu en conférence de presse.« Je vais lui faire peur, a lancé Katia, ricaneuse. Il est peureux en plus! On aura beaucoup de plaisir. On compte bien sûr s’amuser, mais gagner aussi! » Le défi est donc lancé aux autres pilotes.

Une idée folle, mais payante

Au début, peu de personnes ont cru à cette idée folle de donner le volant à des non-voyants le temps d’une course. Et pourtant, 26 ans plus tard, il s’agit d’un rassemblement annuel qui a permis de récolter près de deux millions de dollars au profit de la Fondation Mira.

« Au début, moi-même je me disais qu’il fallait être malade pour faire une activité du genre », affirme le fondateur du Défi-Vision, Jean Royer. Après un essai, l’activité a rapidement connu une grande popularité. Grâce à la collaboration de Remorquage Shefford Boissonneault, chaque voiture est préparée avec le plus grand soin afin d’assurer la sécurité de chacun des participants, ce qui a bien sûr réussi à convaincre les plus sceptiques de tenter l’expérience.Chaque année, l’Autodrome s’engage à remettre 25 000 $ à la Fondation Mira lors de la tenue du Défi. S’ajoutent à ce montant les commandites et les dons récoltés par les Blue Knights dans les estrades durant la soirée.La 26 e édition du Défi-Vision se tient le 16 août dès 18 h 30 du côté de l’Autodrome de Granby. Les billets peuvent seulement être achetés à la porte le soir, selon le principe du premier arrivé, premier servi. Les enfants de 17 ans et moins accompagnés d’un adulte pourront accéder au site gratuitement. Le prix d’entrée est de 26 $ pour les adultes.

image