18 septembre 2014
Laroche Service
Une journée de retard qui coûte cher
Par: Jennifer Blanchette
De taille conforme, la nouvelle enseigne de Laroche Service devrait permettre à ses propriétaires de tenir les inspecteurs municipaux à distance. Photo François Larivière | Le Courrier ©

De taille conforme, la nouvelle enseigne de Laroche Service devrait permettre à ses propriétaires de tenir les inspecteurs municipaux à distance. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les propriétaires de l’entreprise Laroche Service ont finalement écopé d’une amende de 269 $ pour avoir retiré leur enseigne surdimensionnée une journée trop tard.

publicité

Ce retard a valu à Nathalie Gonneville et Éric Laroche un constat d’infraction de 200 $ pour non-respect du règlement d’urbanisme 350 de la Ville de Saint-Hyacinthe, auquel s’ajoutent des frais de 69 $.

M. Laroche a bien l’intention de contester l’amende. « Ce n’est pas une question d’argent, mais bien de principe », affirme celui dont l’entreprise a été ravagée par les flammes en mai.

Il ajoute qu’un certain flou règne quant aux informations contenues dans le rapport d’infraction de l’inspecteur municipal, ce qu’il compte vérifier sous peu.

En juillet, les propriétaires de Laroche Service avaient reçu un avertissement de la Ville de Saint-Hyacinthe les sommant de retirer leur affiche située au coin des rues Concorde Nord et Saint-Antoine au plus tard le 8 août, car elle contrevenait au règlement d’affichage.

Bien qu’excédé par le manque de compréhension des autorités municipales, le couple avait obtempéré et avait retourné sa pancarte face contre terre au lendemain de la date limite fixée par la Ville.

M. Laroche et sa conjointe ont depuis remis en place une nouvelle enseigne qui respecte les dimensions permises par la Ville en matière d’affichage.

image