19 novembre 2015
Une journée solennelle pour Brigitte Sansoucy
Par: Jennifer Blanchette | Initiative de journalisme local | Le Courrier
La députée néodémocrate, Brigitte Sansoucy, a prêté serment la semaine dernière au Parlement d’Ottawa. HOC-CDC Bernard Thibodeau

La députée néodémocrate, Brigitte Sansoucy, a prêté serment la semaine dernière au Parlement d’Ottawa. HOC-CDC Bernard Thibodeau

La députée fédérale de Saint-Hyacinthe/Bagot, Brigitte Sansoucy, a été assermentée à Ottawa, la semaine dernière.

Publicité
Activer le son

Entourée de 14 membres de sa famille et amis, Mme Sansoucy a juré allégeance à la reine d’Angleterre le 12 novembre, dans la Salle des chemins de fer du ­Parlement.

« Après l’élection, on reste dans un rythme de campagne électorale. Mais, quand on est assermenté, on sent qu’on s’inscrit dans l’histoire, dans la lignée des députés depuis 1867. […] À ce moment, j’ai senti tout l’honneur qui m’a été fait par les électeurs du comté, mais aussi les responsabilités. Je me rends compte que c’est un privilège que je reçois », a exprimé Brigitte Sansoucy au lendemain de son assermentation.

Après la signature du registre et le ­serment d’allégeance, cette cérémonie assez courte, mais très protocolaire, s’est conclue par la remise du guide des Procédures et usages de la Chambre des communes – un épais manuel ­communément appelé la Bible – et celle de l’insigne officiel permettant à la députée néodémocrate d’entrer dans le parlement sans franchir la ­sécurité. Son conjoint a également reçu l’épinglette.

« Tout le rituel aide à donner un sens au travail de député » a confié Mme Sansoucy.

Désormais apte à voter en Chambre, la députée de Saint-Hyacinthe/Bagot ­siègera pour la première fois le 3 décembre, ce qui ne veut pas dire que Mme Sansoucy n’usera pas de ses ­nouvelles fonctions d’ici là.

En plus d’avoir participé au premier ­caucus du NPD, Brigitte Sansoucy s’est vu confier le rôle de porte-parole de la ­Famille, des enfants et du développement social ainsi que celui de porte-parole ­adjointe en Santé lors de l’annonce du ­cabinet fantôme de Thomas Mulcair. « Avec toutes les promesses que le gouvernement libéral a faites aux familles, je serai là pour veiller », a-t-elle affirmé. D’un point de vue local, la députée ­surveillera également les investissements en infrastructures promis par le premier ministre, lesquels seront décisifs pour les grands chantiers de Saint-Hyacinthe, que ce soit le centre de congrès, le tunnel Casavant ou encore le développement de Saint-Hyacinthe Technopole, a énuméré Mme Sansoucy. « Les libéraux ont promis des changements. Pour l’opposition officielle, les conservateurs, le statu quo est parfait, car il s’inscrit comme une continuité de ce qu’ils avaient fait. Ce sera donc au NPD de rappeler au gouvernement que les ­Canadiens ont voté pour du changement », a souligné la députée de Saint-Hyacinthe/Bagot.

« Avec toutes les promesses que le gouvernement libéral a faites aux familles, je serai là pour veiller », a-t-elle affirmé.

D’un point de vue local, la députée ­surveillera également les investissements en infrastructures promis par le premier ministre, lesquels seront décisifs pour les grands chantiers de Saint-Hyacinthe, que ce soit le centre de congrès, le tunnel Casavant ou encore le développement de Saint-Hyacinthe Technopole, a énuméré Mme Sansoucy.

« Les libéraux ont promis des changements. Pour l’opposition officielle, les conservateurs, le statu quo est parfait, car il s’inscrit comme une continuité de ce qu’ils avaient fait. Ce sera donc au NPD de rappeler au gouvernement que les ­Canadiens ont voté pour du changement », a souligné la députée de Saint-Hyacinthe/Bagot.

Bureau de comté

Optimiste, Brigitte Sansoucy espère avoir complété la formation de son équipe d’ici la fin de la semaine. Celle-ci comptera quatre adjoints, soit un adjoint aux relations communautaires, un adjoint pour le traitement des dossiers, un adjoint au député et un adjoint basé à Ottawa.

« Je veux que les candidats me ­démontrent qu’ils connaissent bien le comté, surtout pour le poste d’adjoint aux relations communautaires », a indiqué la députée.

Son bureau de comté sera situé au même endroit que son local de campagne électorale, au 2193 avenue Sainte-Anne.

Comme promis, la néodémocrate ­ouvrira un point de service dans la région d’Acton Vale sous peu.

image