2 octobre 2014
Patients dialysés
Une marche pour combattre la solitude
Par: Jennifer Blanchette | Initiative de journalisme local | Le Courrier
Le vice-président d’A.G.I.R. souhaite que de nombreux citoyens s’unissent lors de la marche du 12 octobre afin de soutenir les patients dialysés de l’Hôpital Honoré-Mercier.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le vice-président d’A.G.I.R. souhaite que de nombreux citoyens s’unissent lors de la marche du 12 octobre afin de soutenir les patients dialysés de l’Hôpital Honoré-Mercier. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Parce que briser l’isolement qui entoure certains patients dialysés à l’Hôpital Honoré-Mercier est un combat constant, l’Association générale des insuffisants rénaux (A.G.I.R.) tiendra la 3

Publicité
Activer le son

Le départ de cette randonnée de 4 kilomètres aura lieu à 10 h et les organisateurs espèrent accueillir près de 500 marcheurs, une progression qui serait la bienvenue selon Charles St-Pierre, vice-président d’A.G.I.R. Saint-Hyacinthe.

Depuis 24 ans, M. St-Pierre n’a plus à se soumettre aux traitements de dialyse puisqu’il a reçu une greffe rénale, contrairement à la centaine de patients en néphrologie à l’Hôpital Honoré-Mercier.

« Nous travaillons ensemble afin de sortir les patients dialysés de leur solitude, car si tu n’es pas habitué aux traitements qui durent plusieurs heures, c’est difficile d’être seul avec toi-même pendant une longue période. Il faut prévoir des activités », explique Charles St-Pierre.

Avec les sommes amassées grâce à la 3e marche, l’A.G.I.R. continuera d’organiser des activités qui visent à améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies rénales. En plus d’inviter les personnes dialysées à diverses activités sociales ou de défrayer les coûts de certains médicaments, l’organisme aimerait offrir cette année des iPad, une bonne façon de se distraire lorsqu’on est immobilisé près d’un hémodialysateur pour une longue période.

« C’est malheureux, mais il arrive que certaines personnes ne trouvent plus la force de continuer à vivre. Elles n’en peuvent plus de tous les traitements alors elles cessent de se battre. C’est comme un boulot, la dialyse », témoigne M. St-Pierre.

Les billets pour le défi d’A.G.I.R. sont en vente au coût de 10 $ (gratuit pour les 12 ans et moins) et sont disponibles à la Fondation Honoré-Mercier ou encore sur place le matin de l’activité. Pour plus d’informations, contactez la Fondation au 450 773-4733.

image