18 janvier 2018
Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe
Une mêlée générale marque la 45e édition
Par: Maxime Prévost Durand
Malgré une mêlée dans laquelle ils ont été impliqués à leur premier match, les Patriotes de Laval ont filé jusqu’en finale de la classe AAA relève où ils ont remporté les grands honneurs.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Malgré une mêlée dans laquelle ils ont été impliqués à leur premier match, les Patriotes de Laval ont filé jusqu’en finale de la classe AAA relève où ils ont remporté les grands honneurs. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La 45e édition du Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe a été marquée par plusieurs premières, dont la participation d’une formation américaine au tournoi maskoutain. C’est toutefois une autre première, imprévue celle-là, qui a retenu l’attention au cours de cette édition : une mêlée générale qui a éclaté sur la glace du Stade L.-P.-Gaucher.

Les bancs se sont vidés à la fin de la rencontre opposant les Patriotes de Laval et les Vics de Yamaska/Missisquoi dans la classe AAA relève, le 10 janvier. Alors que son équipe tirait de l’arrière 3 à 2 avec une poignée de secondes à faire, un joueur des Vics a foncé tout droit sur le gardien des Patriotes, ne ralentissant jamais pour éviter la collision. Une mêlée a éclaté avec les joueurs qui se trouvaient sur la patinoire, puis ceux qui se trouvaient sur le banc se sont joints à la danse. Résultat : quatre joueurs suspendus, puis deux matchs de suspension pour les entraîneurs des deux équipes.
« Ça fait 43 ans que je m’implique au tournoi pee-wee et je n’avais jamais vu ça, a raconté le président du tournoi, Lucien Beauregard. L’arbitre a dû sortir son carnet pour prendre en note des numéros de joueurs. C’était assez spécial. »
Cet incident n’a pas refroidi les ardeurs des Patriotes de Laval qui ont remporté la finale de cette classe AAA relève au compte de 3 à 2 en tirs de barrage face aux Corsaires de Pointe-Lévy. Les Patriotes sont passés près de réaliser un doublé en atteignant également la finale de la classe AAA, mais les Harfangs du Triolet, dominants durant tout le tournoi, ont remporté un match à sens unique pour mettre la main sur le titre.
Les équipes du Vert et Noir de l’école Fadette n’ont pas réussi à se faufiler dans ces deux catégories relevées. La formation maskoutaine AAA relève a atteint les quarts de finale, tandis que l’équipe AAA n’a remporté que l’un de ses trois matchs.
Les Américains ne font que passer
Si l’organisation du tournoi se réjouissait d’accueillir une première équipe américaine à Saint-Hyacinthe, le Dynamo U12 du Vermont n’a pas laissé une forte impression. Le Dynamo a perdu chacun de ses trois matchs, dont un contre le Vert et Noir de l’école Fadette en ouverture de tournoi.
Selon Lucien Beauregard, la formation du Vermont n’était pas de calibre AAA. « Ça équivaudrait plus à un club BB ici », a-t-il souligné dans son bilan.
Cela ne l’empêche pas de rêver d’une division tout américaine dans un futur rapproché. « Le club a déjà confirmé qu’il reviendrait l’an prochain et on a fait des approches auprès de trois autres équipes américaines », a-t-il ajouté.
Une foule peu nombreuse pour les finales
Le Tournoi de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe n’a pas réussi à attirer énormément de spectateurs au Stade L.-P.-Gaucher même si les meilleures équipes de la province étaient à l’œuvre au cours de la dernière fin de semaine d’activités.
« C’est sûr que dimanche [lors des finales] c’était décevant un peu. La température n’a sûrement pas aidé, a plaidé M. Beauregard. Mais en général, tant chez Isatis qu’au Stade L.-P.-Gaucher, ça a été satisfaisant. »
Le tournoi a accueilli ses plus belles foules lors de sa première semaine d’activités, alors que trois équipes maskoutaines s’étaient taillé une place en finale. « Avec les finales AA et BB, où il y avait des équipes de Saint-Hyacinthe, on a frôlé les 800 spectateurs à un certain moment et on n’avait pas vu ça depuis longtemps. »
L’organisation n’a pas réussi non plus à attirer son lot de partisans pour le match midget AAA des Gaulois de Saint-Hyacinthe, présenté vendredi soir en marge du tournoi. « On a eu seulement 77 entrées payantes. On voulait promouvoir leur match et voir à quel point les gens sont intéressés à voir le midget AAA et on constate un intérêt mitigé, s’est désolé M. Beauregard. C’est dommage parce que ce sont des jeunes qui vont jouer junior majeur ensuite. »
Malgré tout, le président du Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe dresse un bilan positif de sa 45e édition. Bien que la neige ait compliqué les déplacements des équipes samedi, peu de retards ont été observés durant la dernière fin de semaine. L’organisation prévoit remettre encore une fois tout près de 30 000 $ à l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe grâce aux retombées.

image