21 mars 2019
Aide à la rénovation
Une mesure plus ciblée, mais qui arrive enfin
Par: Rémi Léonard

Le maire Claude Corbeil a annoncé une nouvelle mesure d’aide à la rénovation quelques semaines avant la tenue du Week-end portes ouvertes dans le secteur immobilier. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe cherchait depuis plus d’un an à mettre en place des « mesures incitatives » afin d’attirer de nouveaux résidents et peut enfin confirmer une nouvelle aide municipale à la rénovation pouvant aller jusqu’à 25 000 $.

Contrairement aux premières mesures annoncées en 2017, le programme est fin prêt à entrer en vigueur, et ce, très bientôt, soit à partir du 1er avril. Cette nouvelle subvention pourra donc servir d’argument supplémentaire à la Ville durant la deuxième édition de son Week-end portes ouvertes, qui se déroulera les 30 et 31 mars au centre de congrès.

Pour parvenir à instaurer cette mesure, la Ville a toutefois dû établir certains critères d’admissibilité plus spécifiques. Ainsi, le programme ne peut s’appliquer qu’aux premiers acheteurs et occupants d’une résidence unifamiliale ou d’une unité en copropriété construite avant 1994. Les habitations de types plex sont donc exclues. La valeur maximale du bâtiment (sans le terrain) doit également être inférieure à 175 000 $.

Quant aux travaux en tant que tels, il doit s’agir de projets de rénovation admissibles (à vérifier avec le service de l’urbanisme de la Ville) et le montant minimal doit être d’au moins 25 000 $. La subvention représente 50 % du coût total, jusqu’à concurrence de 50 000 $ en valeur de travaux.

Nouveau programme, nouvel objectif

En misant sur la rénovation, ce programme vise à « revitaliser certains quartiers plus vieillissants », a indiqué le maire Claude Corbeil lors de l’annonce. « Tout est maintenant en place pour atteindre notre objectif de 60 000 habitants… peut-être en 2021 », a-t-il aussi déclaré à cette occasion, repoussant ainsi d’un an le mantra qu’il a lui-même établi en 2014.

La précédente version des mesures incitatives incluait une aide à la rénovation (moins restrictive) de 25 000 $ ainsi qu’une aide de 10 000 $ à la mise de fonds pour les premiers acheteurs. La Ville devait toutefois passer par un projet de loi privé à l’Assemblée nationale pour appliquer ces mesures. Malheureusement pour Saint-Hyacinthe, il se trouve que le ministère des Affaires municipales avait « certaines réserves » sur le principe d’avantager une ville au détriment des autres, a informé Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe. Cette loi n’a donc jamais vu le jour, tout comme les mesures incitatives, qui avaient pourtant été présentées au public lors de la première édition du Week-end portes ouvertes.

Notons un autre changement apporté dans la foulée de l’adoption de ce programme d’aide à la rénovation, le crédit de taxes foncières offert à l’achat d’une maison neuve passera quant à lui de trois à deux ans.

Après une première édition qualifiée de grand succès, la Ville de Saint-Hyacinthe compte de nouveau attirer de nombreux acheteurs potentiels à son deuxième Week-end portes ouvertes, qui est peut-être en voie de devenir une tradition printanière. Comme nouveauté en 2019, des conférences sur divers sujets d’intérêt pour les futurs acquéreurs auront lieu au cours de la fin de semaine.

image