2 septembre 2021
Hockey
Une nouvelle aventure pour Philippe Desrosiers
Par: Laurent Théoret

Après deux saisons au sein de l’organisation des Panthers de la Floride, le gardien de but Philippe Desrosiers évoluera dorénavant avec le club-école des Jets de Winnipeg, le Moose du Manitoba. Photo Facebook Philippe Desrosiers

Le Maskoutain Philippe Desrosiers a signé un nouveau contrat avec le Moose du Manitoba, l’équipe-école des Jets de Winnipeg. Le gardien de but a signé une entente d’une seule saison à un volet qui lui rapportera 75 000 $.

Publicité
Activer le son

L’année dernière, le Québécois était sur le taxi squad des Panthers de la Floride et n’a disputé aucune rencontre. Cette situation a eu ses avantages et ses inconvénients. « Ç’a été dur de trouver une équipe qui voulait de moi, car aucune d’elles ne voulait prendre le risque de signer un gars qui n’a pas joué depuis un an », explique Philippe Desrosiers.

C’est à ce moment que Winnipeg l’a contacté. Le clan Desrosiers voulait attendre un peu pour voir si d’autres équipes allaient lui proposer une offre de contrat, mais rien d’autre n’est venu.

« Quand Winnipeg a appelé, ils avaient déjà un plan pour moi. En plus, je retrouvais mon ancien entraîneur à Rimouski, j’étais alors bien excité de signer là-bas », raconte-t-il.

Le gardien retrouvera certains Québécois dans l’équipe comme Tristan Pomerleau ainsi que son ancien entraîneur chez l’Océanic de Rimouski, Éric Dubois, qui est assistant-entraîneur avec le Moose du Manitoba.

Un des avantages dont Philippe Desrosiers a pu bénéficier en étant sur le Taxi Squad des Panthers est qu’il a eu la chance de s’entraîner avec les joueurs de la Ligue nationale tels que Jonathan Huberdeau, Aleksander Barkov et le gardien Sergueï Bobrovski. « Cet été, je me suis entraîné avec Sean Couturier à Drummondville et il me disait que, comparé à l’année passée, j’ai vraiment pris une coche sur mon jeu », ajoute le Maskoutain de 26 ans.

Philippe Desrosiers est excité à l’idée de reprendre le hockey pour de bon et de pouvoir disputer de vraies parties. Il veut démontrer à toute l’organisation des Jets de Winnipeg qu’il a progressé et qu’elle peut lui faire confiance devant le filet.

« C’est une organisation qui ne me connaît pas beaucoup, j’ai donc l’intention de démontrer mon savoir-faire. Je suis un gars qui compétitionne beaucoup et qui travaille très fort dans les pratiques. Je veux prouver que je suis un gardien de premier plan dans la Ligue américaine et que je peux monter dans la Ligue nationale au besoin », ajoute-t-il.

Il se rapportera à la mi-septembre au camp d’entraînement des Jets de Winnipeg.

image