14 novembre 2019
Accès à la main-d’œuvre en industrie agroalimentaire
Une nouvelle formation en transformation alimentaire
Par: Le Courrier

Sur la photo, de gauche à droite, Karine Guilbault, directrice du développement industriel de Saint-Hyacinthe Technopole, Nathalie Allard, coordonnatrice des services aux entreprises de Parcours formation, Marie-France Héroux du Comité sectoriel en transformation alimentaire (CSMOTA), Johanne Tanguay, directrice de TransformAction, Anne Toutant, experte-conseil en formation de Parcours formation, Ana Luisa Iturriaga, directrice générale de Forum-2020, et Nathalie Delorme, experte-conseil en formation de Parcours formation. Photo gracieuseté

Saint-Hyacinthe Technopole et Parcours formation annoncent le lancement du programme « Journalier en transformation alimentaire », une initiative visant le recrutement et la formation de nouveaux employés pour les entreprises du territoire dans le secteur de la transformation alimentaire.

Publicité
Activer le son

Ce programme, qui entre en vigueur dès maintenant, vise le recrutement de 86 nouveaux travailleurs qui seront embauchés par une dizaine d’entreprises participantes de la région de Saint-Hyacinthe. Ceux-ci seront invités à compléter une formation de 240 heures leur permettant d’acquérir des compétences spécifiques à l’industrie de la transformation alimentaire. Les différents modules de ce programme couvrent, notamment, les bonnes pratiques industrielles du secteur alimentaire, la compréhension des notions d’hygiène et de salubrité, la microbiologie et la chimie alimentaire de même que la santé et la sécurité au travail propres à cette industrie.

« Nous sommes heureux de présenter aujourd’hui les modalités de cette nouvelle initiative réalisée à la suite d’un besoin exprimé par les entreprises du territoire maskoutain. En abordant les problématiques de l’accès à la main-d’œuvre qualifiée et la rétention de celle-ci, ce programme vient soutenir nos entreprises de transformation alimentaire dans leurs projets de croissance et appuyer le rôle de Saint-Hyacinthe Technopole dans le succès de celles-ci », a souligné Karine Guilbault, commissaire industrielle chez Saint-Hyacinthe Technopole.

C’est Parcours formation, l’organisme de services aux entreprises de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, qui a mis sur pied ce programme de formation et qui en coordonnera l’application.

« Le programme que nous avons bâti vise à orienter et à bien intégrer les travailleurs pour occuper des emplois en usine alimentaire. En effet, ce type d’entreprise comporte des particularités qui doivent être minimalement comprises afin d’assurer la sécurité alimentaire des produits qui y sont fabriqués », a précisé Nathalie Allard, coordonnatrice des services aux entreprises de cet organisme.

Les chercheurs d’emploi issus de l’immigration seront particulièrement visés dans le processus d’embauche lié à ce programme. À cet effet, un volet prévoit également une formation à l’intention de représentants des entreprises participantes, entre autres en ce qui concerne l’accueil de cette clientèle et les questions liées à la diversité culturelle.

Aussi, l’organisme Forum-2020 collaborera au recrutement des participants des six cohortes prévues. L’horaire de ces différentes cohortes sera établi afin de répondre aux besoins des différentes entreprises participantes. La première débutera dès décembre.

Ce programme est offert grâce à la contribution financière du Comité sectoriel en transformation alimentaire (CSMOTA), de Services Québec, de TransformAction et du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

Les places disponibles pour ce programme étant limitées, les entreprises intéressées à participer à ce programme sont invitées à contacter Parcours formation au 450 771-1225 ou leur conseiller chez Saint-Hyacinthe Technopole au 450 774-9000.

image