20 octobre 2016
Une nouvelle friperie à Saint-Hyacinthe
Par: Benoît Lapierre
Les élèves du programme d’intégration sociale du CFM avec le personnel de la CSSH lors de l’inauguration officielle de la friperie Camé-Léon. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les élèves du programme d’intégration sociale du CFM avec le personnel de la CSSH lors de l’inauguration officielle de la friperie Camé-Léon. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Une friperie a ouvert ses portes le 27 septembre au Centre de formation des Maskoutains (CFM) et ce sont les élèves du programme d’intégration sociale qui s’occupent de faire rouler la boîte.

Le projet se veut un moyen pour eux « de développer des habiletés et des compétences en évoluant dans un contexte similaire à l’emploi », a affirmé le président de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, Richard Flibotte. Il a invité la population à donner, échanger ou magasiner des vêtements dans cette friperie ouverte au public.

L’ouverture de la boutique située à même le bâtiment du CFM, sur le boulevard Laframboise, était un « moment important pour les élèves », a commenté la directrice de l’établissement, Sylvie Ménard, lors de l’inauguration. « Ils sont fiers et s’investissent dans le projet », a-t-elle souligné.

Les douze élèves du groupe Camé-Léon sont en charge des activités de la réception des vêtements jusqu’à la vente. Ils remplissent des tâches comme le tri, la couture, le nettoyage, la présentation ou la caisse, a énuméré l’une des participantes. En plus des vêtements, d’autres accessoires sont aussi fabriqués et vendus par les élèves. Tous les profits seront réinvestis dans la friperie ou pour des activités de formation du groupe.

Le programme s’adresse aux personnes de 16 ans et plus qui éprouvent des difficultés d’adaptation au plan psychique, intellectuel, social ou physique. Un deuxième groupe en adaptation sociale prépare également des projets mettant en valeur le recyclage. Ils sont à la recherche de plusieurs types d’objets pour leur donner une seconde vie. Les citoyens peuvent les aider en apportant divers objets au CFM. Pour plus d’informations sur ce projet ou les heures d’ouverture de la friperie, renseignez-vous au 450 773-8401 poste 6700.

image