24 novembre 2011
Stimuler l'éveil musical des tout-petits
Une nouvelle garderie spécialisée ouvre ses portes
Par: Le Courrier

Ouverte en août à Saint-Hugues, la garderie privée Arc-en-sons est un nouveau service de garde en milieu familial spécialisé en musique et en danse. Son objectif, favoriser l’éveil musical et créatif des tout-petits.

Diplômée du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec et ayant tenu une école privée avec prématernelle spécialisée en musique à Saint-Constant, il allait de soi pour Véronique Blais qu’elle ouvrirait, suite à son congé de maternité, une garderie où elle poursuivrait le même enseignement auprès des tout-petits.

« L’école Aux petits violons nécessitait trop d’heures de travail. C’était rendu une trop grosse école. En dernier, on comptait 22 enseignants et 250 élèves. J’ai vendu et je me suis lancée dans ce nouveau projet », explique la propriétaire de la garderie.Les enfants qui fréquentent cette garderie survolent chaque jour des disciplines différentes. Du lundi au vendredi, les tout-petits jouent du violon, du piano, pratiquent la danse créative, jouent du xylophone et participent à des ateliers théâtre et théâtre de marionnettes.Le service de garde de Mme Blais offre aussi un volet prématernel spécialisé au niveau de la musique, de la danse créative et du théâtre.« Les enfants font 30 minutes de musique par jour. Une journée ils peuvent faire 15 minutes d’instrument et 15 minutes de solfège. Tandis qu’une autre journée ils peuvent faire 15 minutes de chanson et 15 minutes de solfège. Ça peut varier. »

Des bienfaits au niveau du développement cognitif et affectif

Selon Mme Blais, dès l’âge de trois ans, un enfant est capable de jouer d’un instrument de musique. Mais, les bienfaits reliés à l’éveil musical et créatif sont nombreux, explique la propriétaire de la garderie.

« Les enfants s’épanouissent à travers les arts. La musique éveille leur oreille musicale, mais la manipulation des instruments leur apprend aussi à se concentrer sur quelque chose. Ici, c’est avec la musique que je vais chercher leur intérêt. » Selon cette éducatrice, le service spécialisé qu’elle offre peut s’apparenter à la musicothérapie.« Parmi les enfants que je garde, j’ai sous ma surveillance une enfant qui est sous la protection de la jeunesse. À son arrivée, elle était difficile d’approche et semblait anxieuse. Maintenant, elle est beaucoup plus calme. Il faut dire que la musique favorise non seulement leur écoute, mais aussi leur capacité de communication. Le fait de jouer d’un instrument et d’être stimulé à créer apporte beaucoup de bienfaits au niveau de la confiance en soi de l’enfant », explique-t-elle.

image