16 janvier 2020
Pliage Maska et DM Inox
Une nouvelle usine de 5 M$ à Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

Dany Malenfant et Frédérik Loiselle, dirigeants de Pliage Maska et DM Inox, et Karine Guilbault, directrice du développement industriel de Saint-Hyacinthe Technopole. Photo Patrick Roger

Un nouveau chantier industriel vient de prendre forme à Saint-Hyacinthe. Les entreprises Pliage Maska et DM Inox ont confirmé un investissement de 5 M$ pour la construction de leur nouvelle usine de transformation et de pliage automatisé de métal en feuille destiné à la fabrication d’équipements personnalisés en acier inoxydable.

Publicité
Activer le son

D’une superficie de 19 000 pieds carrés, les nouvelles installations seront situées sur l’impasse Bérard dans le parc industriel Olivier-Chalifoux. Elles accueilleront prochainement les activités de ces deux entreprises actuellement installées sur l’avenue Raoul-Lassonde et qui tripleront ainsi leur espace de production.

Dirigées par Dany Malenfant et Frédérik Loiselle, Pliage Maska et DM Inox font figure de chefs de file au Québec dans la fabrication de pièces sur mesure en acier inoxydable, principalement pour le secteur agroalimentaire. La première entreprise se spécialise dans la découpe et le pliage des feuilles de métal, alors que la seconde assemble et fabrique les équipements. Notamment, elles fabriquent des équipements sur mesure tels que des convoyeurs, des lavabos, des caniveaux et drains de plancher, des murets, des mains courantes complexes en inox, et tout autre équipement pour l’industrie lourde et agroalimentaire. « L’espace de nos installations actuelles ne nous permettait plus de répondre aux besoins croissants de nos clients, a précisé M. Malenfant, président de ces deux entreprises. Cette nouvelle construction nous permettra de répondre à ces demandes en plus d’améliorer nos processus de production. »

À cet effet, une part importante de cet investissement est consacré à l’acquisition de nouveaux équipements spécialisés. Ce qui permettra de réaliser à l’interne la totalité de ses procédés de production et de rendre ces entreprises complètement autonomes en ce qui concerne leurs procédés.

Les travaux de construction sont exécutés par Les Constructions Luc Loiselle et devraient être complétés au printemps. La relocalisation et les nouvelles activités de production permettront la création de cinq nouveaux emplois, ce qui portera le nombre de travailleurs total de ces deux entreprises à 30 employés.

image