8 août 2019
Un projet conjoint Comax - MRC - PHD
Une pépinière collective qui fera des petits!
Par: Benoît Lapierre

Le projet de la pépinière collective Comax - MRC s’avère une belle réussite. À l’avant, Anolise Brault et Bénédicte Balard, agentes de liaison des comités de bassin versant des Maskoutains, Vincent Couture, de la direction de la Comax, et Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe et préfet suppléant. À l’arrière, Laurent Bousquet, administrateur de la Comax, et quatre élèves d’Opération PAJE à la PHD : Alice Picard, Shoana Lussier-Crevier, Magalie Caron et Maxim Saint-Cyr. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les nichoirs confectionnés par les étudiants d’Opération PAJE contribuent à la biodiversité du site. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Coop Comax et la MRC des Maskoutains pourront bientôt s’approvisionner en boutures pour leurs projets de plantation à même une pépinière collective qui vient d’être aménagée sur un terrain de la Coop, le tout avec la précieuse collaboration d’élèves de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme (PHD).

publicité

Dans le cadre de ce projet initié par la MRC et ses neuf comités de bassin versant, ces élèves du secondaire inscrits au programme de Partenariat Action Jeunesse en Environnement (Opération PAJE) ont planté, au printemps 2018, des centaines de boutures de saules arbustifs et de cornouillers sur cette parcelle de terre située l’angle de la rue des Seigneurs Est et du Chemin de la Coopérative, dans le district Sainte-Rosalie.

Ils s’étaient d’abord rendus à Saint-Jean-Baptiste pour récolter eux-mêmes les boutures dans une pépinière de la coopérative agricole. « Il fallait y croire! », avoue aujourd’hui Patrick Couture, le coordonnateur d’Opération PAJE à la PHD, en voyant ce que sont devenus les petits bouts de bois qu’une douzaine d’élèves avaient enfoncés dans le sol un an plus tôt, par une journée de pluie… De minuscules pousses vertes ont fini par percer l’écorce, et leur croissance se poursuit.

« On s’amuse en faisant ça, même si on est tout boueux à la fin. Et ça nous aide à nous sensibiliser à l’environnement », ont expliqué quatre participantes d’Opération PAJE en présentant le résultat de leur travail en compagnie de représentants de la Coop Comax et de la MRC des Maskoutains. Jusqu’à la fin du secondaire 3, les inscrits à Opération PAJE vivent une journée de sortie environnementale par cycle scolaire de neuf jours.

« Nous n’aurions pas de pépinière sans les jeunes. Merci pour ce que vous avez fait ici. En 2021, nous allons pouvoir commencer à récolter de petites tiges pour de petits projets », a souligné Bénédicte Balard, agente de liaison des comités de bassin versant, en expliquant les retombées du projet.

À sa maturité, la pépinière permettra des récoltes annuelles de 2800 tiges, ce qui représente un potentiel de 16 000 boutures pour des projets de plantation, qu’il s’agisse de ceux de la MRC et de ses comités de bassin versant ou de ceux ce la Coop et de ses agronomes. Le groupe d’Opération PAJE s’est aussi occupé des semences du couvre-sol, a garni le pourtour de la pépinière d’arbustes pollinisateurs et y a installé des nichoirs pour hirondelles bicolores et insectes pollinisateurs.

« Une bonne partie de cette végétation va nous aider à stabiliser les berges des cours d’eau, à protéger nos bandes riveraines et à garder nos sols à la bonne place », a mentionné le maire de Saint-Hyacinthe et préfet suppléant de la MRC des Maskoutains, Claude Corbeil, un agriculteur membre de la Coop Comax.

Le directeur Environnement et Développement durable chez Comax et directeur des productions végétales et des produits pétroliers, Vincent Couture, a indiqué que le projet de pépinière collective cadrait parfaitement avec la mission que la coopérative poursuit depuis 75 ans en tant que « leader silencieux » dans la protection de l’environnement et la promotion des bonnes pratiques en agriculture.

image